Il y avait du monde, ce mercredi 27 avril, sur le parvis de l'Hôtel de ville. Les jeunes des Maisons de quartier de la Tuilerie et du Mazet, les enfants du Centre aéré ou encore les adolescents de la Maison des jeunes s'étaient donnés rendez-vous pour encourager Hugo Randez, qui s'est lancé dans un nouveau défi en partant pour un périple en vélo qui devrait le conduire cette fois, jusqu'à Istanbul en Turquie.

"J'y ai vraiment pris goût ! "

Rappelez-vous, vous avez été très nombreux à suivre les précédentes aventures d'Hugo Randez sur les différents médias de la Ville de Fos-sur-Mer. (Lire article) Entre juillet 2018 et janvier 2020, il avait parcouru le monde sur son vélo, en passant par l'Europe, l'Asie, l'Océanie et l'Amérique du sud. Le Fosséen a donc décidé de reprendre la route, toujours sur son vélo, en expliquant : "J'y ai vraiment pris goût. J'avais vraiment envie de repartir. Cette nouvelle expérience sera différente car je l'ai préparée en partenariat avec le Vélo club fosséen, le Centre social fosséen et la radio Fossa FM. Si le premier voyage était vraiment un projet personnel, je pars cette fois-ci avec l'idée de faire partager au maximum mes aventures. Je vais réaliser des vidéos, organiser des visioconférences. Je vais également faire participer les enfants du Centre social en proposant régulièrement des sondages. Ce sont les jeunes qui choisiront ma prochaine étape ! " Un voyage pas comme les autres qui a évidemment attisé la curiosité des plus jeunes présents ce mercredi après-midi sur le parvis de l'Hôtel de ville. Juste avant son départ, Hugo Randez a donc pris le temps de répondre aux nombreuses questions : Comment tu dors la nuit? Tu manges comment? Est ce que tu fais du vélo la nuit? Comment tu fais pour te faire comprendre si tu ne connais pas la langue du pays....

"Bon vent ! "

Juste avant de prendre la route, accompagné pour l'occasion par les enfants du Vélo club fosséen, Hugo Randez a reçu la visite de Jean Hetsch, maire de Fos-sur-Mer, venu l'encourager dans ce très beau périple en lui lançant un chaleureux : "bon vent !". Au moment du départ, tous les enfants se mettent à crier "Hugo, Hugo..." pour donner du courage à notre Fosséen qui prend donc la route pour se rendre dans un premier temps à Marseille, où il rejoindra un groupe d'amis qui va ensuite l'accompagner jusqu'au Cinq terres en Italie. Hugo prendra ensuite la direction d'Istanbul en passant d'abord par la Slovénie et la Croatie, mais il précise : "Ce sont vraiment les enfants qui vont construire avec moi mon parcours. Je ne sais d'ailleurs pas combien de temps je pars précisément et mon voyage devrait durer entre deux et trois mois"

Hugo Randez au départ !