Avant même, le début du rassemblement, prévu ce mardi 8 mars à 18h, les premiers dons, apportés par les Fosséens, arrivaient à l’Hôtel de ville, où des casiers ont été installés dans le hall d’accueil. Désormais, tous les jours de 8h30 à 17h30, la population peut ainsi venir en aide au peuple ukrainien en apportant de nombreux produits, dont la liste a été éditée par la Protection civile qui encadre la générosité des Français en temps de crise.

Parmi ces produits (liste complète), on peut citer notamment du lait en poudre, des aliments pour bébé, gel et savons, dentifrice, brosses à dents, couches, médicaments (non périmés), rasoirs, mousse à raser, serviettes hygiéniques, gants à usage unique ; masques chirurgicaux, matériel de suture, blouses médicales, bandages élastiques, garrots, lecteurs à glycémie, pansements hémostatiques, pansements, solutions antiseptiques; couverture de survie.

A l’extérieur, plus de 250 personnes ont répondu, la plupart avec un drapeau ukrainien à la main, présent à l’appel de la municipalité pour ce rassemblement placé sous le signe de la solidarité. Jean Hetsch, et les élus du Conseil municipal, toutes tendances confondues, montent sur l’estrade. « Aujourd’hui la solidarité rencontre l’histoire et il nous faut être au rendez-vous. » déclare, en préambule,  le maire de Fos-sur-Mer qui va ensuite lire le texte rédigé avec l’ensemble des élus du Conseil municipal (lire texte complet). Après avoir chaleureusement salué l’engagement de particuliers, comme Valeriia Pampukha, Stanislas Karwat, Diego Nunez et Lyudmyla Bobrova ainsi que des professionnels de santé comme mesdames Nadji, Druelle et Picus, Jean Hetsch est revenu sur les différentes initiatives menées par la Ville pour venir en aide aux Ukrainiens, avec notamment la collecte de dons organisée à l’Hôtel de ville. Le Conseil municipal proposera également au vote, lors de la prochaine séance prévue le 16 mars, un soutien financier de 30 000 euros versée sur le fonds de solidarité ouvert par Cités unis France. La commune s’est aussi positionnée auprès de la préfecture pour accueillir une famille ukrainienne. Un logement municipal sera mis à disposition de cette action. En outre, les particuliers souhaitant accompagner des ressortissants ukrainiens sont invités à se signaler sur le site parrainage.refugies.info. Des démarches ont également été entamées pour jumeler Fos-sur-Mer avec une ville ukrainienne.

Un rassemblement chargé en émotion, notamment au moment où l’hymne ukrainien a retenti sur le parvis de l’Hôtel de ville, suivi par La Marseillaise, comme un symbole d’un engagement pour la paix et la solidarité.

Tous unis pour soutenir le peuple ukrainien