Dans un courrier adressé en novembre dernier aux maires des communes du département, la préfecture fait le point sur la présence du loup dans les Bouches-du-Rhône : " Le dernier bilan de suivi de la biodiversité établi par l'Office français de la biodiversité au printemps 2022 atteste de la présence de meutes dans l'est du département depuis le massif de la Sainte-Victoire, jusqu'au massif des Calanques, massif dans lequel une reproduction a été confirmée cet été. L'ouest et le centre du département font l'objet de passages d'individus erratiques, sans indice de fixation sous forme de meutes à ce jour. Ce retour naturel du loup et sa constante progression engagent l'État à concilier la protection de l'espèce sur le long terme avec la préservation des activités des activités pastorales."

Des zones éligibles aux aides relatives à la protection des troupeaux contre la prédation du loup

Un arrêté délimitant les zones éligibles aux aides relatives à la protection des troupeaux contre la prédation du loup a été pris le 23 décembre 2021, à l'échelle de l'ensemble du département. En 2022, 42 dossiers ont ainsi pu être proposés à la contractualisation avec une prise en charge à 80% des mesures de protection demandées par les éleveurs. Fos-sur-Mer est située dans le cercle 2 de l'opération de protection des troupeaux contre la prédation, avec à la clef des actions de prévention et d'information.

Un système d'astreinte permet, en cas de suspicion d'attaque par le loup, à l'éleveur concerné de prendre contact avec un cadre de permanence de la DDTM, Direction départementale des territoires et de la mer (Tel : 06 15 46 28 13). La DDTM se charge de transmettre la déclaration auprès des agents habilités de l'Office français de la biodiversité à faire les constatations. Un délai légal de 48 heures est fixé entre la déclaration de l'éleveur et la réalisation du constat. A la réception du celui-ci, la DDTM rend la conclusion technique. Si celle-ci n'écarte pas la responsabilité du loup, l'indemnisation de l'éleveur est lancée. L'augmentation des attaques sur les troupeaux domestiques depuis janvier 2022 sur le territoire départemental a donné lieu à un accroissement des procédures d'indemnisation. A ce jour, 40 dossiers ont été instruits dont 18 n'excluant pas la responsabilité du loup (22 dossiers en 2020 dont 12 n'excluant pas la responsabilité du loup, 11 dossiers en 2021 dont 5 n'excluant pas la responsabilité du loup)

En cas d'attaque présumée du loup, l'éleveur concerné doit faire une déclaration sous 72 h à la Préfecture  :
https://www.bouches-du-rhone.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Agriculture-foret-et-developpement-rural/Agriculture/Declaration-d-attaque-et-de-dommages

Pour connaître toutes les mesures de prévention ou d'aide prévues, les éleveurs peuvent consulter les arrêtés suivants :


- Arrêté interministériel du 28 novembre 2019 : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/Lien

- Arrêté préfectoral du 23 décembre 2021 : cliquez ici