Depuis 2013, la ville de Fos-sur-Mer est jumelée avec Hann Bel-Air, commune de 87 000 habitants située au sud de Dakar. Depuis lors, l'association Fos Hann Bel-Air partage, créée dans la foulée de ce jumelage, a entrepris divers chantiers solidaires réalisés en commun par des équipes franco-sénégalaises : remise à niveau de plusieurs salles de classe de l'école Bara-Gueye - 1000 élèves, première école de l'arrondissement de Dakar en matière de réussite d'examen -, avec du matériel offert par le collège André-Malraux de Fos-sur-Mer, et financement de l'opération « tables-bancs » en 2016 ; réhabilitation et optimisation des sanitaires de cette même école en 2017 ; création d'un théâtre de verdure et aménagement d'une bibliothèque à l'école Doudou-Mbathie en 2018 ; construction de la Maison du partage, dédiée aux associations laïques, religieuses et sportives du quartier Hann Montagne 6, en 2019. Après un pause forcée du fait de la pandémie mondiale, les bénévoles sont de retour à Hann Bel-Air depuis vendredi 18 novembre, pour le chantier solidaire 2022. Leur séjour durera jusqu'au 28 novembre.

Reconstruction de la Maison des pêcheurs

Des membres du comité de jumelage hannois étaient présents à l'aéroport international Blaise-Diagne pour accueillir les Fosséens et les conduire à leur camp de base, l'hôtel La Voile d'or, rejoint au terme de 4h d'embouteillages inextricables ! Cet établissement jouit d'une situation exceptionnelle, au bord de l'eau de la baie de Hann, avec vue imprenable sur... le complexe industrialo-portuaire de notre ville sœur, d'une étonnante similitude avec la plage du Cavaou, sable blanc et cocotiers en plus.

Y compris de nuit.

 

Le chantier solidaire 2022 est le résultat d’une expression de besoin formulée par les élus de Hann Bel-Air pour la reconstruction de la vétuste Maison des pêcheurs, évoquée lors du chantier solidaire de 2019. Ce local est utilisé par les pêcheurs pour se réunir, parler des métiers de la pêche et organiser des sessions de formation pour les jeunes pêcheurs. Il sera géré par le groupement des pêcheurs professionnels, en étroite collaboration avec les représentants de la mairie de Hann Bel-Air. 

Dès le samedi après-midi, une première réunion de travail a réuni à La Voile d'or les bénévoles de l'association et des représentants de la mairie de Hann Bel-Air : le Secrétaire général Issa Guèye, qui dirige l'administration communale, Mactar Ndiaye, chef de division Planification, projets, programmes, et Tamsir Niang, chef de cabinet du maire, Babacar Mbengue. Le président du Comité de jumelage, Cheikh Diaw, qui n'a pu être physiquement présent, a en revanche assisté à la réunion par visioconférence. Objectif : la planification tout au long de ces dix jours des différentes rencontres et actions des bénévoles. Un programme chargé, qui commence ce lundi par une visite à la mairie de Hann, puis la découverte du chantier de la Maison des pêcheurs. La veille, plusieurs bénévoles ont visité l'île de Gorée, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, et sa Maison des esclaves. Haut-lieu de la traite négrière, Gorée a vu transiter durant 350 ans des millions d'esclaves, point de départ pour eux du terrible « voyage sans retour ».