Les fameux mélets sont aujourd’hui encore confectionnés par quelques familles à base des « cabassons », alevins péchés dans le canalet qui relie l’étang à la mer !

Les petits poissons de 2 à 5 cm sont mis à faisander plusieurs mois dans une saumure puis broyés et aromatisés de fenouil, laurier, clous de girofle, huile d’olive et beaucoup de poivre. Le goût est puissant : à déguster par exemple, comme l’anchoïade, pour relever des légumes crus croquants.