Le cycle de mobilisation du service Citoyenneté contre les violences faites aux femmes et aux enfants s’est achevé vendredi 26 novembre par une soirée spéciale ciné-débat concert. La projection du documentaire Woman, film d'Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand, qui donne la parole à 2 000 femmes à travers 50 pays différents, a été suivie par soixante personnes – une première séance, le matin même, avait drainé une dizaine de spectateurs. Le débat qui a suivi était animé par les représentants des associations partenaires du service Citoyenneté, Solidarité femmes 13 et le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) du Pays d’Arles, ainsi que par Georges Canepas, délégué Cohésion population de la police nationale.

Après une collation offerte par la municipalité, dans l’espace restauration décoré par les expositions des travaux réalisés par les enfants de l’atelier peinture de la Maison pour tous, les seniors de La Farigoule et un groupe de femmes de la Maison de quartier du Mazet, les jumelles fosséennes du groupe Isaya sont montées sur scène, précédées par Élyse, lauréate de la Soirée des talents de la Semaine fosséenne du handicap, invitée à ouvrir le concert le temps d’une chanson de Dalida, À ma manière, interprétée avec beaucoup d’émotion. Isaya a ensuite enchaîné les titres, notamment de leur dernier album ADN, jusqu’à jouer pour la première fois sur scène leur morceau spécialement dédié à la lutte contre les violences, 3919-119, écrit durant le confinement. Ce single était en vente à la sortie du concert et les bénéfices ont été reversés à Solidarité femmes 13 et au CIDFF, également destinataires des « cagnottes » réunies par les associations Fos rando et Fossa mariana, organisatrices de marches citoyennes contre les violences. Le concert d’Isaya a enchanté le public de 70 personnes.