Dimanche 1er septembre 2019 : parmi les centaines de Fosséens venus à la rencontre des associations et clubs de sports à l’occasion de la traditionnelle journée Sport en famille & loisirs, Ayah Hachad, 7 ans et demi, passe par le stand du Tennis club fosséen, où est proposée une initiation. Elle n’a encore jamais joué au tennis ; on lui prête une raquette et elle tape quelques balles. « Il ne m’a même pas fallu quinze secondes ! », témoigne Gaëlle Laurent, coach du club, qui repère donc immédiatement le potentiel de la fillette. Elle ne s’y était pas trompée : un an plus tard, Ayah remporte le Masters régional Paca dans la catégorie 8 ans. Dorénavant, en plus de ses séances avec le Tennis club fosséen, elle intègre les entraînements de ligue, tous les mercredis à Aix-en-Provence, puis deux fois par semaine.

Une nouvelle année plus tard, dimanche 19 septembre dernier, la joueuse fosséenne récidive, remportant haut la main, 6-2/6-2, la finale 2021 du Masters Paca en catégorie 9 ans. Un match particulièrement maîtrisé : « Elle était très concentrée, dans sa bulle, commente Gaëlle Laurent. Nous sommes très heureux qu’elle ait gagné : il y avait un sacré niveau ! » Voilà notre championne en herbe propulsée pour la saison qui vient dans les stages nationaux, avec à son programme en outre quatre tournois niveau Europe à disputer. Surtout, son classement national la place dans les deux meilleures joueuses françaises de son âge. Deux ans à peine après avoir commencé à jouer au tennis !

 

PRIORITAIRE AU TENNIS CLUB DE FOS

« Ayah apprend vite, analyse sa coach. Son planning d’entraînement est très élevé et elle fait preuve de beaucoup de sérieux. Son point fort est sa puissance. » Au sein du club fosséen, elle est chouchoutée : « Nous mettons tout en œuvre pour la placer dans les meilleures condi-tions, elle est prioritaire pour les créneaux d’entraînement. » Timide, la pré-adolescente exprime avec ses mots son amour du tennis : « Quand je tape dans la balle, je me sens un peu libre, confie-t-elle ainsi. Et quand on fait des matchs, je suis excitée ! »

Bon sang ne saurait mentir : elle est la fille du légendaire Mohamed Hachad, basketteur professionnel fraîchement retraité, international marocain qui a fait les beaux jours de Fos Provence basket durant cinq saisons. « Elle est super passionnée, observe le papa. Elle regarde énormément de tennis à la télé. » Mais il n’y a pas que le sport dans sa vie : elle a d’excellents résultats à l’école, en CM1, où elle suit les cours de maths de CM2. Et elle a appris à jouer du violon en un an, se produisant même sur la scène des opéras de Nice et de Paris, avec l’association du célèbre violoncelliste Gautier Capuçon, Orchestre à l’école.

Surdouée et épatante Ayah ! Elle espère poursuivre sa carrière de tenniswoman au plus haut niveau, briguant le circuit professionnel. Et l’on se souviendra alors que tout a débuté un dimanche de septembre, lors de Sport en famille à Fos-sur-Mer.