Ce mardi 30 juillet, lors de la première visite de l’été de la zone industrialo-portuaire organisée par l’office de tourisme de Fos-sur-Mer, les visiteurs viennent essentiellement en voisins, de Martigues, Miramas et Istres, ou sont des Fosséens enchantés de découvrir de plus près cette zone industrialo-portuaire finalement quelque peu « mystérieuse » malgré sa proximité. L’escapade se fait à bord du Cisampo, un bateau touristique d’une capacité de 80 personnes, la visite étant richement commentée afin de nourrir la curiosité des estivants. Avec une mention spéciale ce jour-là, puisque dans le cadre de ses missions, des membres de l’unité de gendarmerie maritime portuaire de Port-de-Bouc embarquent, tout disposés à répondre aux questions que se poseraient les touristes.

Longeant au large la plage du Cavaou, le Cisampo met le cap sur le terminal méthanier Fos Cavaou, qu’il contourne afin d’entrer dans la darse 1 Leon Betous, qui abrite les quais d’ArcelorMittal. Les visiteurs découvrent avec toujours autant d’étonnement les alignements de centaines de bobines d’acier géantes qui attendent d’être acheminées vers d’autres industries européennes pour être transformées. En face, le terminal minéralier Graveleau s’offre aux regards, tout de rouge coloré, imprégné de la bauxite qui y est déchargée depuis 1967.  Rejoignant la darse 2, le Cisampo longe le parc éolien de la Compagnie nationale du Rhône, les quatre éoliennes comptant parmi les plus grandes (120 mètres de haut)  et puissantes d’Europe (4 megawatt chacune). Ce mardi de juillet, deux porte-conteneurs sont à quai dans la darse 2, en train d’être déchargés. Il est toujours aussi impressionnant de s’approcher de ces géants des mers dont certains peuvent embarquer plus de 12 000 conteneurs. Sur le quai, les cavaliers se croisent dans une danse bien synchronisée.

Après un tour dans la darse 3, et son terminal céréalier du bassin de Gloria, le Cisampo passe devant l’entrée du canal Saint-Louis, seul moyen qui permet aux navires de rejoindre le Rhône via l’écluse de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Il rejoint les parcs à moules de Carteau, haut lieu de la conchyliculture provençale, glissant entre les tables abritant les chaussettes d’élevage.

A la fin de cette balade insolite de deux heures, les avis des touristes sont unanimes quant au plaisir à découvrir d’une autre manière, avec des points de vue insolites, un des hauts lieux de l’économie française.

 

Prochaine visite de la zone industrialo-portuaire à bord du Cisampo : mardi 13 août 2019 à 17h.
Tarif : 10€/adulte et 5€/enfant –
Inscriptions obligatoires auprès de l’office de tourisme avant le samedi 10 août 2019 (formalités administratives à remplir) au 04 42 47 71 96