En France, une femme sur dix est victime de violence conjugale au cours des 12 derniers mois. Comme beaucoup d’autres villes, notre commune fait malheureusement aussi face à des signalements. Sous l’égide du CLSPD, Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, avec de nombreux partenaires, regroupés au sein du réseau « Violences conjugales et intra-familiales », des mesures ont été mises en place pour aider les femmes victimes d’agressions physiques et sexuelles, de pressions psychologiques, insultes ou menaces. Depuis une dizaine d’année, le personnel communal en lien direct avec le public est formé pour repérer, être à l’écoute, accueillir et accompagner les victimes. Selon Mylène Reginato, psychologue et coordonnatrice du CLSPD: « Les  agents municipaux peuvent ainsi repérer plus facilement les femmes et les enfants en difficulté. Notre objectif est de les rassurer en leur expliquant que des solutions existent pour les aider.» Le CLSPD centralise les signalements des victimes de violences conjugales et coordonne la mise en réseau des informations afin que l’ensemble des partenaires, les forces de l’ordre, la justice, les établissements scolaires, les services sociaux ou municipaux et les associations puissent intervenir en complémentarité le plus efficacement possible.

 

Vous n’êtes pas seules !

Les cas de maltraitances peuvent être diverses, physiques, psychologiques, sexuelles ou même économiques. Selon Mylène Reginato : « Les violences sont souvent synonyme d’isolement pour les victimes qui se retrouvent isolées de leur famille ou de leurs amis. Chaque cas est différent. Dès le moment où une femme prend conscience de sa situation et décide de s’en sortir, notre premier message est lui rappeler qu’elle n’est pas seule. Nous sommes là pour les aider dans leurs démarches, les accompagner et les orienter avec bienveillance. Une fois pris en charge, un long cheminement de reconstruction commence. La victime doit avancer à son rythme en passant encore par des moments difficiles tout en sachant saisir les opportunités pour s’en sortir.  Notre rôle d’écoute et de conseil est primordial.» Si vous êtes victimes de violences conjugales, n’hésitez pas à vous rapprocher de la Police municipale de Fos-sur-Mer, du CCAS, du CLSPD ou encore d’associations comme SOS Femmes13 et le CIDFF. Elles pourront vous aider à agir, à libérer votre parole et vous orienter vers un professionnel en mesure de répondre à vos besoins.