Le 8 septembre au matin vers 9h et demi, en entendant des cris venant de chez ses voisins, cette Fosséenne a le bon réflexe : appeler la Police municipale (PM). L’équipage immédiatement dépêché sur les lieux est accueilli par une adolescente de 16 ans, témoin de la scène, le père violent ayant quitté l’appartement. Sa femme, en état de choc, porte des marques au cou et rapporte aux agents que ce n’est pas la première fois qu’elle subit des violences. Se plaignant de douleurs aux cervicales, elle sera conduite à l’hôpital de Martigues par les pompiers de Fos, appelés par la PM. Les policiers municipaux prennent contact avec la police nationale, qui leur donne l’instruction d’interpeller la personne si une patrouille se trouve à son contact sur la voie publique. Les policiers municipaux sont dès lors nantis de son signalement, du modèle et de l’immatriculation de son véhicule, et une patrouille le retrouve sur le parking d’une école à 16h15. Dans le cadre du flagrant délit, l’homme est appréhendé par la Police municipale. Il est désormais entre les mains de la justice.