A l’initiative du maire de Fos-sur-Mer, René Raimondi, une réunion publique d’information a été organisée sur le projet de création d’une usine de plaques de plâtre sur la zone industrialo-portuaire, plus précisément au Caban sud, par la société BMG (Building Material Group SAS). Un de ses actionnaires, Peter Hoddinott, était présent afin de motiver  l’implantation de ce projet ambitieux, créateur à court terme de 70 emplois directs et 210 indirects.

Cette nouvelle entreprise se positionne comme une alternative régionale aux productions européennes actuelles. Dans un marché européen qui produit actuellement environ 2,34 milliards de m²/ an de plaques de plâtre, la société BMG entend répondre à la demande croissante de 1,5% par an, soit plus de 35 millions de m²/an supplémentaires.
BMG souhaite s’implanter sur le port de Fos, en raison des nombreux atouts de sa situation portuaire. En effet, la matière première, le gypse, sera importé par voie maritime du bassin méditerranéen, et directement transformé en plaques de plâtre sur les six hectares de la zone du Caban sud. Les  produits finis, destinés aux marchés français, italiens, espagnols et aux pays du Maghreb, seront ensuite expédiés grâce à une logistique multimodale performante, notamment par les voies fluviales. BMG collaborera avec Carfos pour utiliser les capacités et les outils de déchargement de l’entreprise fosséenne. Une réflexion sur des investissements supplémentaires pour renforcer ces capacités de déchargements est déjà lancée. BMG créera aussi une synergie avec Cap Vracs pour le stockage des matières premières.

Loïc Le Loup, coordinateur du projet, a défendu la démarche environnementale de la société BMG, qui revendique une démarche industrielle la plus « propre » possible. Malgré un trafic maritime et fluvial prioritaire, le trafic routier sera néanmoins présent. Pour en réduire l’impact, BMG projette, par des actions conjointes avec les transporteurs, d’optimiser les flux arrivant sur le site afin d’éviter les retours “à vide” des poids lourds circulant sur la zone. 80 camions par jour, en période de pleine production, sont annoncés par les porteurs du projet.
La manipulation des matières premières et des additifs se fera dans un bâtiment entièrement clos, qui utilisera du gaz naturel et dont le toit sera équipé de photovoltaïque. Des filtres seront installés afin de limiter les émissions de poussières. La qualité de l’air sur le site sera surveillée et des mesures seront régulièrement effectuées aux milites de l’emprise industrielle.

Le groupe BMG annonce la création de 70 emplois directs : personnel de maintenance, électrotechnicien, opérateurs de ligne... Les recrutements se feront 9 mois avant le démarrage de l’usine, afin que les futurs salariés aient le temps de se familiariser avec les process, et soient formés en Allemagne, où une industrie utilise déjà ces outils et modes de production.

Lors de cette réunion publique, René Raimondi, le maire de Fos-sur-Mer, s’est prononcé en faveur de l’implantation de ce projet sur le territoire fosséen : « Le conseil municipal donnera son avis définitif le 19 juin prochain, mais je vous apporte déjà tout mon soutien. Je n’aurai qu’une réserve, mais elle est au niveau des services de l’état : les infrastructures routières doivent être développées pour faire face au développement du GPMM et lui permettre d’être à la hauteur des enjeux qu’il défend. Nous ne devons pas limiter l’expansion économique de la zone industrialo-portuaire pour des problèmes logistiques ; l’état doit rapidement trouver des solutions. Cela relève de ses compétences. Et mon devoir est de continuer à être positif dans l’aménagement de ce territoire pour être pourvoyeur d’emploi, tout en veillant à la qualité de l’air. C’est parfois un travail d’équilibriste ! Sans négliger le volet environnemental de votre projet, je ne l’arrêterai pas. Je renvoie seulement l’Etat à ses responsabilités ! ».

 

Enquête publique sur la création d’une unité de fabrication de plaques de plâtre, sur la zone Caban sud à Fos-sur-Mer

Du vendredi 5 juin au vendredi 6 juillet 2018 inclus, il sera procédé à une enquête publique portant sur la demande formulée par la société Building Material Group, en vue de la création d’une unité de fabrication de plaques de plâtre, située route du Quai minéralier zone Caban sud à Fos-sur-Mer.

A été désigné, en qualité de commissaire enquêteur, monsieur Luc Jorda, ingénieur agronome.

Le dossier d’enquête complet sera tenu à la disposition du public pendant la durée de l’enquête publique, à la mairie de Fos-sur-Mer – Hôtel de ville – avenue René Cassin , du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Le dossier d’enquête sera par ailleurs consultable pendant toute la durée de l’enquête à la préfecture des Bouches-du-Rhône et sur le site : www.bouches-du-rhone.gouv.fr

Pendant toute la durée de l’enquête, les observations et propositions du public et toute correspondance relative à l’enquête pourront être adressées au commissaire enquêteur par voie postale à la mairie de Fos-sur-Mer, siège de l’enquête, ou par courrier électronique à : pref-ep-bmgfos@bouches-du-rhone.gouv.fr

Le commissaire enquêteur recevra le public à la mairie de Fos-sur-Mer :

-          Mardi 5 juin 2018 de 9h à 12h ;

-          Mercredi 13 juin 2018 de 9h à 12h ;

-          Jeudi 21 juin 2018 de 14h à 17h ;

-          Vendredi 6 juillet 2018 de 14h à 17h.

Pour ce dossier, la personne responsable du projet est le président de la société Building Material Group, 1140 rue Ampère Actimart – CS 80544 – 13594 Aix-en-Provence Cedex 3. Des informations peuvent être demandées auprès de monsieur Loïc Le Loup au 06 70 86 57 58