C'est un baigneur qui a repéré cette tortue de mer, en difficulté non loin du rivage, où elle allait s'échouer. Il a aussitôt prévenu le poste de secours du Cavaou. Les sapeurs-pompiers, en charge chaque été de la surveillance de nos plages, sont alors venus à la rescousse de l'animal, un individu d'une taille de 80 cm pour une quarantaine de kilos. La tortue est blessée aux yeux, sans doute par des hameçons. L'occasion de rappeler qu'il faut respecter l'environnement marin qui n'est pas un dépotoir ! On trouve ainsi souvent par exemple des sacs plastiques dans l'estomac de tortues décédées, qu'elles ont mangés en les prenant pour des méduses.

Quoi qu'il en soit, notre tortue a été placée par les pompiers dans un barquet rempli d'eau de mer, du côté de la Capitainerie du port Saint-Gervais, en attendant qu'une équipe du Centre d'études et de sauvegarde des tortues de Méditerranée, venue du Grau-du-Roi, ne vienne la prendre en charge pour la soigner, avant de la relâcher en mer.

Mise à jour du 22 juin 2017

Nous avons joint le Centre d'études et de sauvegarde des tortues de Méditerranée pour prendre des nouvelles de notre tortue. Elle est très faible mais toujours en vie et sous traitement pour la sévère inflammation aux yeux dont elle souffre : anti-inflammatoires, anti-douleurs, antibiotiques, pommades... Les yeux sont si gonflés que les soignants n'ont pu les ouvrir et ignorent si l'animal pourra retrouver la vue. Quant à son pronostic vital, il faut attendre trois jours pour savoir si la tortue tiendra le coup.