L’éducation figure parmi les plus importantes priorités municipales et cette rentrée scolaire, la première du mandat de Jean Hetsch, l’illustre à merveille par l’effort consenti au service de l’entretien et de l’équipement des écoles fosséennes. En ce qui concerne d’abord l’informatisation, rappelons que la Ville a commencé en 2016 à équiper les classes de Tableaux numériques interactifs, pour le généraliser à toutes les classes de primaire en 2018 (plus les classes multimédia des cinq groupes scolaires, ainsi que trois maternelles à titre d’expérimentation).

En quatre ans, environ 380 000 € ont été ainsi investis pour mettre à la disposition des enseignants ces précieux outils pédagogiques. À cela s’ajoute l'opération Ordina Fos :pour la 5e année, les 230 élèves de CM2 de la ville ont reçu chacun une tablette numérique connectée et interactive, équipée d’un clavier et d'un écran tactile (hybride), destinée d’abord à un usage en classe, avant d’en disposer chez eux, en usage libre, la tablette leur étant offerte en juin (pour un budget de 72 000 € par an).

La rentrée 2020 marque un nouveau pas dans la lutte contre la fracture numérique menée par la municipalité : 85 PC âgés de 5 à 10 ans, équipant les classes informatiques, BCD et bureaux des directeurs, ont été remplacés par des neufs, pour un budget de 73 500 €. Enfin pour clore ce chapitre,543 tablettes i-pads ont été déployées pour les« classes mobiles », sur l’ensemble des niveaux du primaire, pour un coût de 73 500 €.

 

 

 

PLUS DE 250 000 € D’ENTRETIEN ET RÉNOVATION

Les travaux estivaux d’entretien et rénovation des écoles représentent pour la commune un budget de 253 000 € cette année. « C’était une prouesse d’avoir réussi à faire les travaux cet été, avec la Covid qui a impacté entreprises et fournisseurs », souligne le directeur de l’Éducation, Mustapha Nadji. Parmi les réalisations les plus importantes, citons le préau de 100 m2 de l’école Giono, équipé de sanitaires.

Le sol du réfectoire a été refait à neuf, comme la douche et les sanitaires du local du personnel de service - « parce que le bien-être au travail est important », précise Mustapha Nadji. Juste à côté de Giono, la reconstruction de la maternelle Mauron a débuté, au stade du terrassement : elle devrait être livrée pour la rentrée 2021. À Gérachios, de faux plafonds avec isolation sonore et thermique ont été installés, avec leurs éclairages Led.

L’alarme défectueuse y a été remplacée, comme celle de l’école D’Arbaud : « Tous les groupes scolaires en sont équipés, ce qui est utile avec tout le matériel numérique présent dans les écoles », précise le directeur de l’Éducation. Au Mazet, les sols ont été refaits à neuf pour tout le rez-de-chaussée, la même opération pour le 1er étage étant programmée pour l’an prochain. Les deux escaliers de secours en colimaçon, en métal accusant des points de corrosion, ont également été remplacés – il ne reste plus à changer que celui qui mène au logement du gardien. Bien d’autres « petits travaux » ont été effectués cet été, notamment par les gardiens des écoles eux-mêmes (menuiserie et peinture par exemple), mais la place nous manque pour en dresser une liste exhaustive (et fastidieuse !).

 

DES MESURES CONTRE LA CHALEUR

Avec le changement climatique et l’élévation globale des températures qui l’accompagne, nos enfants devront à l’avenir supporter une chaleur de plus en plus suffocante. Aussi la municipalité a-t-elle décidé d’équiper la totalité des classes de tous les groupes scolaires, les réfectoires, dortoirs, salles informatiques et BCD de brasseurs d’air : au plafond en ont ainsi été installés, 282 exactement. Suivant les (fluctuantes) directives de l’Éducation nationale concernant la Covid-19, ils seront utilisés pour obtenir un sensible rafraîchissement de l’atmosphère.

Ils complètent des filtres solaires sur les vitres et verrières, qui n’ont pu pour l’instant être apposés qu’au Mazet, des difficultés d’approvisionnement liées à la pandémie ayant empêché de réaliser cette opération pour les autres groupes scolaires, qui reste planifiée dès que possible. Enfin, des points d’eau extérieurs ont été installés dans chaque groupe scolaire, avec abduction à un système de brumisateur pour les maternelles.