L’utilisation sur la voie publique d’engins non homologués (quads, motos de cross...) est interdite (Art. L 321-1-1 du Code de la route). Les contrevenants risquent une contravention de 5e classe jusqu’à 1500 € d’amende et la confiscation de l’engin. On comprend pourquoi : par définition non assurés lorsqu'ils circulent sur la voie publique, ils sont parfois pilotés par des personnes sans aucune notion du Code de la route et dont les conduites représentent un danger pour les usagers, ainsi que pour les contrevenants eux-mêmes. Sans compter les nuisances sonores quand les véhicules sont trafiqués... Pour l'ensemble de ces raisons, auxquelles s'ajoutent les plaintes récurrentes des riverains, la Police municipale (PM) de Fos-sur-Mer est résolue à lutter contre ce fléau et vient à deux reprises de sévir.

Ce sont d'abord deux motos de cross qui ont été repérées par un équipage de la PM du côté du City stade de la Bergerie. L'un des deux pilotes ne portait pas de casque. À la vue des policiers, les contrevenants se sont enfuis et les agents ne les ont pas poursuivis, comme le veut la consigne donnée à tous les policiers : ces poursuites seraient trop dangereuses à la fois pour les fuyards que pour les tiers qui se trouveraient sur leur chemin. Justement, l'un des deux motards - celui sans casque -, prenant de la vitesse pour échapper à la PM, a perdu le contrôle de sa moto et chuté. Les policiers se sont alors portés à son secours, mais il a décliné leur proposition d'appeler les pompiers, n'étant pas blessé. Le mineur âgé de 17 ans circulait sans permis de conduire ni carte grise - puisque le véhicule n'était pas homologué. Il a vu sa moto confisquée et mise en fourrière. Il sera, ainsi que ses parents, prochainement convoqué par la Brigade des accidents et délits routiers de la police nationale.

Quelques jours plus tard, c'est un quad qui a été repéré par l'opérateur du Centre de supervision urbain, filmé par les caméras de vidéoprotection en train de faire des dérapages sur le sable de la Grande plage. Cette fois, le quad était bien homologué, mais son pilote coupable de « conduite de véhicule à moteur sur une route non ouverte à la circulation ». Là encore, la véhicule a été confisqué pour être amené à la fourrière.