Dans une Halle Parsemain dépourvue de public, confinement oblige, on pouvait craindre le pire pour les Black and yellow au coup d'envoi de cette finale : aux blessures s'ajoutant les joueurs indisponibles pour cause de Covid, seul six professionnels étaient présents pour disputer la rencontre, la feuille de match étant complétée par deux juniors. Mais ceux qui étaient là ont donné le meilleur d'eux-mêmes et offert au club son premier titre au niveau professionnel gagné sur une finale sèche, la victoire dans les play-offs de 2018 s'étant disputée en deux matchs.

Après une première mi-temps haletante qui avait vu les deux équipes se rendre coups pour coups, atteinte sur le score serré de 35-33 pour les Fosséens, le match a réellement basculé dans le dernier quart-temps, à l'entame duquel l'écart n'était que de 6 points en faveur des locaux. Mais Jamar Diggs - qui sera élu Most valuable player de la rencontre - et Nic Caner-Medley - meilleur joueur du match en termes de statistiques -, se sont proprement déchaînés, infligeant aux Béliers de Kemper un cinglant 14-0 , de 51-47 à la 32e à 65-47 à moins de quatre minutes de la fin, dont les Bretons ne se relèveront pas. Au coup de sifflet final, le tableau lumineux affiche 68-57 : la Leaders cup Pro B test tombée dans l'escarcelle fosséenne !

Hormis les deux Américains précités, le capitaine Édouard Choquet a lui aussi été l'auteur d'un match énorme et le jeune Allan Dokossi, qui a pris une envergure incroyable durant cette compétition, a régalé les téléspectateurs (le match était retransmis en direct sur La Chaîne L'Équipe) de ses dunks ultra spectaculaires. Grâce à cette victoire, les BYers ont d'ores et déjà conquis leur qualification pour les play-offs d'accession à la Jeep Élite. Et ils ont rendu fiers leurs supporters en faisant étalage de toute leur détermination, de courage et de talent. Fos-sur-Mer est désormais une place forte du basket français, qu'on se le dise !