Alea, la jeune apprentie journaliste maison – en service civique pour le Centre social fosséen -, avait au préalable réalisé deux reportages, recueillant le témoignage d’une infirmière de Médecins sans frontières, au retour d’une mission de deux mois et demi sur l’Aquarius, le bateau affrété par SOS Méditerranée pour venir en aide aux naufragés, et allant à la rencontre de l’association marseillaise Hors piste, qui s’occupe des réfugiés arrivant à Marseille grâce à un système de parrainage, afin de leur permettre de s’insérer socialement. La diffusion des reportages, d’une qualité professionnelle, a été suivie par des entretiens menés en direct avec les invités du jour : Mauro, jeune étudiant marseillais parti quatre mois au Maroc en stage, œuvrant auprès des réfugiés qui arrivent nombreux au royaume chérifien, Alice Jury, chargée de mission pour Hors piste, et Karim, jeune réfugié guinéen débarqué à Marseille sans y connaître personne. Grâce à l’association, il a pu se constituer un réseau et a repris des études, s’engageant dans un BTS vente, avec une entreprise déjà prête à l’accueillir en alternance. Autant de sujets forts en humanité, qui réchauffent le cœur dans cette époque où règnent souvent repli sur soi et peur de l’étranger. La soirée s’est prolongée autour d’un délicieux buffet de spécialités sénégalaises, concocté par les membres de l’association Fos Hann Bel-Air partage.