Le Comité départemental des Offices municipaux des sports des Bouches-du-Rhône organise l’opération Bouger âgé, destinée aux plus de 60 ans, et 24 seniors fosséens du service aux Aînés participent à ce cycle de 24 séances de sport, à raison de 2h chaque mardi matin. Des évaluations régulières permettent de mesurer les progrès et d’identifier les points à améliorer. Le tout premier rendez-vous, à la Maison de la mer le 5 novembre dernier, comportait au programme toute une batterie de tests physiques, d’équilibre, de force, souplesse et endurance, assortie de questionnaires à remplir concernant la nutrition et le niveau d’activité physique de chacun.

Entièrement gratuit – financé par le ministère des Sports, via le Centre national de développement du sport, et la caisse de retraite complémentaire AG2R La Mondiale –, le stage est encadré par quatre éducateurs spécialisés du Comité départemental (au minimum détenteurs du Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, le fameux BPJEPS, voire d’une licence en Activités sportives adaptées ou d’un Master), sous la coordination d’un nutritionniste et diététicien. On est bien là dans le domaine du sport-santé : « Notre objectif est de redonner goût à l’activité physique et que sa pratique devienne pérenne, explique-t-il. Et cela permet aussi à ces personnes de sortir de leur domicile. »

Ils témoignent

 Lilly et Richard Fuente

« Si je n’étais pas venue, je sais que mon mari ne l’aurait pas fait, alors je me suis inscrite rien que pour ça, explique Lilly Fuente. Je suis la locomotive ! » À 73 ans, elle pratique régulièrement une activité sportive – « Ça me maintient en vie », juge-t-elle -, que ce soit la gymnastique, la gymnastique aquatique ou la marche : « J’ai fait une randonnée de 18 km, jusqu’à Saint-Blaise et Castillon, sous la chaleur », annonce-t-elle fièrement. Son mari Richard - 53 ans pile de mariage pour les tourtereaux -, à 76 ans, est lui aussi convaincu des bienfaits de l’activité physique : « J’ai fait du sport toute ma vie », résume-t-il. Le tout est de continuer et ces deux-là sont bien partis !

  

 Francine et Philippe Rohart

Ils ont passé 45 ans au Centre fosséen de voile, dont Philippe a longtemps été président. Ils n’ont du reste pas coupé les ponts avec le club, loin de là, œuvrant notamment sur l’organisation des régates pour voiliers habitables : « Il faut préparer tout le matériel, c’est beaucoup de travail tous les quinze jours. Et nous faisons aussi l’arbitrage, depuis le bout de la digue : nous donnons le départ de la course et décidons le cas échéant de l’arrêter s’il y a trop de vent, et nous donnons les résultats à la fin de la journée. Ça occupe tout le dimanche. » Et le bateau ? « Occasionnellement, on va dire une fois par mois. » Pas d’autre activité physique ? « Non, à part le bricolage à la maison » (rires). Francine ne fait pas davantage de sport. À les voir aussi fringants à 85 et 86 ans, on se dit que la voile conserve !