Du 24 septembre au 1er octobre 2016, la Ville vous a invité à changer votre regard sur les personnes en situation de handicap, à l’occasion d’une semaine de sensibilisation aux problématiques qu’elles rencontrent dans leur quotidien. De nombreuses manifestations ont ainsi été programmées. Retour sur les temps forts de cette Semaine fosséenne du handicap.

Cette année, le thème de la manifestation était « changer le regard sur le handicap ». Une problématique chère à Nathalie D’Amélio-Ben Guerrach, élue déléguée à l’Accessibilité et au Handicap, elle-même handicapée suite à un accident vasculaire cérébral : « On se bat tous les jours pour que le regard change. Pour faire accepter le handicap et proposer beaucoup d’activités afin que les personnes à mobilité réduite puissent s’épanouir. Il reste beaucoup de travail pour pleinement intégrer les personnes handicapées. Heureusement qu’il existe des associations et des élus municipaux qui se battent ! »
Les rendez-vous de la Semaine fosséenne du handicap ont illustré l’engagement au quotidien de ces associations ou services de la ville, qui se mobilisent au quotidien pour ce combat. 

« On se bat tous les jours pour que le regard change » : Nathalie D’Amélio-Ben Guerrach

Handimer

Croisières Handimer avec l'association Mer nautisme environnement (MNE) : 39 bateaux étaient mobilisés pour emmener en balade 55 participants, personnes handicapées et accompagnateurs. « Depuis la première sortie en mer en 1999, les personnes à mobilité réduite et les malentendants sont de plus en plus nombreux au rendez-vous avec les représentants de diverses associations de personnes handicapées, pour découvrir et mieux connaître l’univers marin, se félicite le président de MNE, Henri Favier. À chaque sortie, ils apprennent à aimer, protéger et respecter la mer, avec leurs accompagnateurs et les chefs de bord des bateaux. Comment rester insensible à la joie et au bonheur que procurent à nos invités ces quelques heures de promenade dans le golfe de Fos, pour découvrir l'environnement marin ? Nul n'est oublié : pour les personnes lourdement handicapées, la commune de Fos-sur-Mer met à notre disposition le "lève personne", qui nous permet d’opérer leur transfert du quai à bord des embarcations. » La météo au beau fixe a fait de cette matinée un grand succès.

Spectacle de danse

Corpsthèque, par la compagnie Artmacadam : ce spectacle, qui exalte la beauté des corps en mouvement, portés par le souffle de la musique, a été présenté à la Médiathèque. Les danseurs et les musiciens ont évolué de manière imprévue au gré des espaces et des rencontres, jouant avec l'architecture des lieux et le public.

Théâtre Art et handicap

Après le spectacle de l'atelier Art et handicap dirigé par Claire Massabo (compagnie L'Auguste théâtre), la soirée s'est clôturée par un temps de paroles entre les patients, qui ont présenté leur travail, Claire Massabo et le public présent. « J’aime bien travailler avec les personnes handicapées comme je travaillerais avec n’importe qui, explique Claire Massabo, avec la conscience de leurs limites et de leurs potentialités. Ce qui m’intéresse dans ce travail, ce n’est pas leur handicap, c’est leur humanité, ce que nous avons de semblable. Dans un incessant va-et-vient entre les exercices et les improvisations, un langage commun se construit, langage fait d'émotions, de rires et de peurs partagés. L’objectif est tout simplement celui du théâtre, et de l’art en général : exprimer et transmettre des émotions. Il est très important que ces ateliers continuent, parce qu’il y a très peu d’activités artistiques pour les personnes handicapées. »

Au Théâtre de Fos toujours s'est tenu le même jour le vernissage d’une exposition de meubles réalisés en carton par le Centre d'activité thérapeutique à temps partiel.

Tournoi Handi-pétanque

Beau succès pour le rendez-vous du tournoi Handi-pétanque, réalisé avec la complicité de La Boule des pins et le Centre communal d'action sociale : plus d'une centaine de personnes se sont pressées au boulodrome, parmi lesquels 73 participants à la compétition. Sous un agréable soleil, se sont affrontés des boulistes de tous âges : à partir de 10 ans pour les plus jeunes jusqu'à des personnes du troisième âge. Ces amateurs de pétanque étaient venus de sept structures d'accueil de personnes souffrant d'un handicap mental, de Fos-sur-Mer et des villes avoisinantes. Tous sont repartis avec une médaille autour du cou. Leur joie et leur fierté étaient la meilleure récompense pour les organisateurs de la manifestation comme pour les éducateurs des personnes handicapées.

Cyberdéfi pour un jeune autiste

« À partir du lait de quel animal fabrique-t-on le roquefort ? Quelles sont les deux plus grosses planètes du système solaire ? Quel est le nom du chien d’Obélix ? » Dans le cybercafé de la Farigoule, trois seniors ainsi que leur animatrice multimédia accueillent aujourd’hui Jérémie, un jeune autiste, dans le cadre de la Semaine fosséenne du handicap. À chaque question, il effectue des recherches sur l’ordinateur, jusqu’à trouver la bonne réponse. « Il adore l’ordinateur, il est vraiment passionné par tout ce qui est informatique et électronique », commente Valérie Arnaud, maman de Jérémie et présidente de l’association L’avancée, qui vient en aide aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique. « L’intérêt du cyber défi d’aujourd’hui est tout d’abord de faire connaître ce handicap, explique-t-elle. Il est important d’être dans l’échange avec autrui. Pour Jérémie, c’est l’occasion de pratiquer une activité qu’il n’a pas dit l’habitude de faire, avec des personnes qu’il ne connaît pas. » Ces deux heures passées à la Farigoule, conclues par un goûter pris en commun, se sont en tout cas avérées très enrichissantes, aussi bien pour les seniors présents que pour le jeune homme.

Cinéma : autour de la surdité

Un programme exceptionnel était proposé au cinéma l’Odyssée : pour commencer a été projeté un court-métrage réalisé par un groupe d’adhérents de la Maison des jeunes, âgés de 15 à 17 ans, qui ont parcouru les rues de la ville pour en tirer ce qu’on appelle un « micro-trottoir », série d’interviews de passants qui s’expriment sur le thème du handicap. A suivi la projection du documentaire J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, qui donne la parole aux parents d’enfants scolarisés dans l’une des rares écoles réservées aux sourds, pour retracer leur parcours et décrire leur vie. Après le film, d’une durée de 1 h 45, un débat a été animé par une intervenante spécialisée dans le domaine de la surdité. Pour clôturer la soirée a enfin été projeté un clip inspiré du film à succès La famille Bélier. Sur la chanson de Michel Sardou Je vole, interprétée par Louane, enfants du centre aéré du Mazet avec leurs animateurs et seniors de la Farigoule apparaissent à l’écran pour traduire les paroles en langage des signes. Ce projet a pu être mené à bien grâce à la participation de l’association Fos handicap enfants extraordinaires, qui a proposé aux services Animation et Seniors d’encadrer des ateliers d’initiation au langage des signes. La direction de la Communication de la Ville s’est pour sa part chargée du tournage. Le résultat, émouvant, symbolise la solidarité avec ces personnes souvent oubliées parmi les porteurs de handicap, les sourds.

Cette soirée, dont l’entrée était gratuite, a réuni 60 personnes.

Opération brioches 2016

 

 

« Je vous remercie encore une fois, comme chaque année, pour tout ce que vous faites pour la Chrysalide », a déclaré hier soir Georges Michel, président de La Chrysalide de Martigues et du golfe de Fos, soulignant qu’à nouveau, en 2015, c’est la ville de Fos-sur-Mer qui s’est montrée la plus généreuse de toutes les communes sur lesquelles rayonne l’association. Dans la salle du Conseil de l’Hôtel de ville se déroulait en effet la cérémonie symbolique de lancement de l’Opération brioches 2016. « C’est grâce à votre générosité que la Maison d'accueil spécialisée L’Espelidou à Fos a pu ouvrir en décembre 2003, a rappelé le président. D’une capacité de 42 places, elle offre aux personnes polyhandicapées une vie adaptée à leurs besoins. Il faut remercier les bénévoles sans qui rien ne serait possible. La Chrysalide compte aujourd’hui six établissements. Le projet que nous allons mener grâce à l’Opération brioches 2016 est très important : le bâtiment de l’Établissement et service d'aide par le travail (Ésat) Les étangs, à Port-de-Bouc, a fait son temps ; nous allons le détruire pour entièrement le reconstruire. »

René Raimondi, maire de Fos-sur-Mer, applaudit l’action de la Chrysalide : « Vous mettez en œuvre sans cesse de nouveaux projets, qui sont des programmes véritablement énormes, et que j’ai vus se réaliser au fil des années. Pour ma part, la première Opération brioches à laquelle j’ai participé date d’il y a 21 ans, en tant qu’élu aux Affaires sociales en 1995. Aujourd’hui, tout le monde sait que la Chrysalide est une vraie grande maison. Bravo à tous ceux qui vous accompagnent ! Sachez que la Ville est à vos côtés, à notre juste place. Et je remarque que cette salle, avec tous les amis de la Chrysalide, se remplit d’année en année. C’est le signe de la mobilisation qui existe dans notre ville. Alors je vous souhaite cette fois encore toute la réussite pour vos nouveaux projets. »

Les pensionnaires de L’Espelidou ont remis aux élus présents leurs brioches, avant de sacrifier à la traditionnelle photo de famille puis de partager une collation en toute convivialité. Du 3 au 9 octobre à Fos-sur-Mer, des parents et amis d'enfants et adultes handicapés, quêteurs bénévoles de la Chrysalide, vous offriront une brioche en échange d'un don. Réservez-leur votre meilleur accueil.

Rallye surprise

Pour clôturer la Semaine fosséenne du handicap, un rallye surprise a réuni une centaine de personnes à la Maison de la mer, les conditions météorologiques ayant empêché toute activité en extérieur. Les participants ont fait le tour des différents stands tenus par les nombreuses associations présentes, pour résoudre des énigmes ou réussir des ateliers. Le déjeuner, offert aux participants, a été confectionné par l'Établissement de services et d'aide par le travail (Ésat) Les étangs, à Port-de-Bouc. Chacun s'est plu à complimenter la qualité du buffet.