Pour cette rentrée 2017, la Police municipale a déployé deux agents pour chacun des groupes scolaires.

Ainsi qu'il a coutume de le faire, le maire, René Raimondi a fait le tour des écoles pour s'assurer que tout se passe bien et venir à la rencontre des enseignants et... des enfants !

Travaux dans les écoles

Comme chaque année, la municipalité a investi un important budget pour les travaux et entretiens effectués durant l'été dans les écoles de la ville : environ 380 000 € au total, auxquels il faut ajouter deux chantiers de voirie : la reprise complète du parking intérieur de l'école du Mazet et de l'enrobé à l'entrée de l'école Gilbert-Del Corso.

Une rentrée numérique

Autre important investissement, des Tableaux numériques interactifs (TNI) sont désormais installés dans chaque classe de primaire - l'an dernier, l'expérimentation concernait deux classes par école -, pour un budget global de 350 000 € depuis la rentrée 2016, en comptant les travaux électriques nécessaires à leur fonctionnement. À cela s'ajoute l'opération Ordina Fos : pour la 2e année, tous les élèves de CM2 de la ville reçoivent chacun une tablette numérique connectée et interactive, équipée d’un clavier et d'un écran tactile (hybride), destinée d’abord à un usage en classe. Et courant juin, chaque enfant se voit offrir cette tablette afin d’en disposer chez lui, en usage libre. Coût de l'opération : 72 000 € pour 2017-2018. La Municipalité investit ainsi afin d'offrir toutes les chances de succès scolaires aux jeunes Fosséens.

Retour à quatre jours

Cette rentrée est enfin marquée par le retour à la semaine de quatre jours, ainsi expliquée par le maire, René Raimondi : « À Fos-sur-Mer, nous pouvons témoigner depuis plusieurs décennies de la réussite d’une expérience d’organisation scolaire et périscolaire intégrée et complétée par un réseau associatif performant dans une grande diversité de domaines (artistique, sportif, culturel, etc.). La classe le mercredi matin venait donc dégrader la richesse des prestations offertes à nos enfants, en désorganisant un maillage éducatif éprouvé sur tous les temps de l’enfant, mercredi compris grâce à nos centres de loisirs municipaux. Nous avons travaillé sur le rythme et nous avons proposé 8h30-midi et 14h-16h30, ce qui permettra d’avoir le matin un temps d’enseignement un peu plus long. Le mercredi matin, les enfants pourront se reposer, parce que le retour que nous avons eu est que les enfants arrivaient le vendredi très fatigués. Un courrier en ce sens a été adressé dès juin à l’inspecteur d’académie, seul décideur : nous avions fait le tour des groupes scolaires et des parents d’élèves et tout le monde est d’accord. Donc notre proposition a logiquement été validée. Libérer le mercredi matin permettra aussi à nos clubs sportifs de s’organiser : en perdant ce créneau très important, ils avaient aussi perdu beaucoup d’adhérents. Nous allons pouvoir revenir à notre organisation précédant la réforme des rythmes scolaires, qui donnait à tous entière satisfaction. Ce sera surtout positif pour nos enfants, ce qui est le plus important. »

 

* : Le chiffre des inscrits atteignait en août 1837 élèves, à affiner suivant les effectifs définitifs qui ne seront connus qu'après la fin de la rentrée, celle-ci ayant été décalée pour certains tout-petits à demain.