Pays

SLOVENIE

Capitale

Ljubljana

Nombre d’hab

2,08 millions

Monnaie

Euro

Langue

Slovène

Monument principal

Lac de Bled

Gastronomie

Jota (soupe), Struklji

Sport National

Ski, Hockey sur Glace

 

On peut penser qu'un voyage comme celui que j'ai entrepris doit être réglé comme du papier à musique et que les imprévus ne sont pas souhaitables ou envisageables. C'était également mon cas lorsque je me suis lancé et que j'avais mon itinéraire bien en tête. Pourtant, même pas un mois après mon départ j'y ajoutais déjà une petite fantaisie.

Alors que je me dirigeais vers l'Autriche après avoir visité Venise, j'ai discuté avec mon cousin qui me demandait si j'avais pensé à faire un petit détour par la Slovénie. Lui-même y était passé en coup de vent après des vacances en Croatie et, de son bref aperçu, il m'en avait vanté les mérites.

Après une rapide prise d'informations sur le pays et me demander si c'était réalisable je décidai donc de modifier un peu mes plans et d'intégrer la Slovénie à mon voyage. Le pays était en effet petit donc cela ne me prendrait pas beaucoup de temps. Il ne nécessitait pas non plus de faire un gros détour et me conduirait ensuite en Autriche comme prévu initialement, donc pas de soucis de ce côté-là non plus. Et surtout il avait l'air de sacrément valoir le coup d’œil !

[Hugo, en tant que fan de Foot, on peut te recommander de visionner un petit Olimpija Ljubljana - Maribor, tu vas te ré-ga-ler. Collègues marseillais, rappelons-nous en Europa League en 2017 notre 1-1 contre Domzale, terrible ...]

 

Direction Trieste pour passer la frontière à Sežana donc.

Dès mon entrée en Slovénie je fus conquis par les paysages qui s'offraient à moi ! Des immenses pâturages ceints de montagnes, des petits patelins bucoliques... et puis surtout quel calme ! Ma première nuit se résuma à du camping à côté d'une petite église sans personne pour me déranger.

Mon but était d'arriver jusqu'à la capitale, Ljubljana (prononcez « Lioubliana »), d'y passer quelques jours puis de me diriger vers le Nord et entrer en Autriche. Étant donné les faibles distances je me donnais à peu près 2 jours pour rallier cette ville depuis la frontière italienne. C'était bien évidemment sans compter les routes de montagne qui allongèrent un petit peu la durée prévue initialement. L'avantage, c'était que là-haut, il ne faisait plus si chaud !

Je profitais néanmoins du trajet pour jouer au parfait petit touriste et fis de rapides visites aux grottes de Postojna et au château troglodyte de Predjana.

[Hugo, est-ce ici que tu as mangé le Carpaccio de cerf ? ...]

Après quelques jours me voici enfin à Ljubljana, ou j'eus la chance de trouver un logement chez un habitant grâce à Couchsurfing. Un professeur de langues en maîtrisant sept ou huit et très accueillant. Grâce à ses conseils je pus me renseigner sur des endroits intéressants et en apprendre un peu plus sur le pays.

Je repris finalement ma route après une semaine dans la capitale slovène (et quelques jours consacrés à des excursions comme au lac de Bled) afin d'entrer en Autriche. Sur le chemin, je profitais d'un dernier arrêt pour passer une nuit dans la « Logarska Dolina », une vallée qui fait la renommée du pays. Un repos bienvenu avant l'épreuve qui s'annonçait...

La dernière journée fut effectivement, et de loin, la plus compliquée depuis mon départ. La frontière se situait après un col particulièrement difficile, et la pluie s'était également invitée au rendez-vous. Dix petits kilomètres sur le papier me prirent donc quasiment une journée entière, et je remercie encore les gens qui s'arrêtaient en chemin pour me donner de l'eau ainsi que le restaurateur que je ne pus pas payer par manque de liquidités !

[Thibaut Pinot décroché dans la montée ... le maillot jaune ne sera pas pour cette année]

C'est donc sous la pluie et épuisé que je franchissais la frontière d'un des pays que je voulais le plus voir de mon voyage... 

À venir : Ep 6. Celui qui longe le Danube en Autriche.