Pays

ITALIE

Capitale

Rome

Nombre d’hab

60,36 millions

Monnaie

Euro

Langue

Italien

Monument principal

Colisée, Basilique St Pierre Vatican, Pompéi, Tour de Pise

Gastronomie

Pizza

Sport National

Football

 

Une semaine après mon départ, j'arrivai donc en terre italienne prêt à continuer ma route.

Aussi improbable que cela puisse paraître, c'était la toute première fois que je mettais les pieds en Italie et il aura fallu attendre ce voyage hors du commun pour corriger cela. En effet, j'avais toujours refusé les différentes opportunités de visiter ce pays car pas assez dépaysant par rapport à la Provence, à mon goût. Bien sûr, les amoureux de cette belle contrée sauront que c'était une grossière erreur et je pus le découvrir moi-même assez vite.

[Ah, dans notre entourage effectivement, on nous cite Rome, le Colisée et le Vatican, Venise,  place Saint-Marc et le Pont des soupirs, On imagine qu'il y bien d'autres endroits à visiter qui ne ressemblent pas à la Provence...

Mon itinéraire consistait à passer par le Nord du pays afin de rejoindre l'Autriche. Malgré une forte chaleur et encore une petite inexpérience en tant que baroudeur (une nuit passée sur un banc en pierre dans un petit village a été très formateur...) j'avançais plutôt bien et ce que je voyais n'était pas pour me déplaire. Des villes comme Pavie, Vérone ou Venise sont encore pour moi le top de ce que j'ai pu visiter architecturalement parlant.

Hormis les visites, les rencontres avec les gens ont commencé à se faire plus courantes et j'ai pu apprécier la bonne humeur générale des italiens. Quelques dons de fruits par-ci par-là, des gens curieux de ma démarche... Communiquer n'était pas toujours facile mais l'italien reste encore à peu près compréhensible pour un Français.

Côté mauvaises surprises, j'ai aussi pu expérimenter la conduite locale et je dois avouer que je me suis fait quelques frayeurs quand des voitures frôlèrent mon vélo à plusieurs reprises...

[... pourtant, en toute objectivité, nous ne pouvons pas dire que le sud de la France soit réputé pour sa bonne conduite... ] 

Rajoutons à cela la rencontre avec un sanglier en haut d'une route de montagne qui me poussa à considérer de repartir en sens inverse prestement, (fort heureusement il est très vite repartit dans ses fourrés) !

Ce fut l'occasion également d'apprécier la gastronomie transalpine et sur ce point-là je ne fus pas déçu. Je m'étais en effet fait un point d'honneur à déguster le plus de spécialités possible durant ce voyage et la cuisine italienne est bel et bien à la hauteur de sa réputation à mes yeux. Aussi cliché que cela puisse être, je me suis régalé de leur pizza et recettes de pâtes !

Globalement tout se passait donc bien pour moi, les seuls soucis que je rencontrais n'en étaient pas vraiment comme par exemple des erreurs d'itinéraire faisant perdre quelques heures ou bien encore des raccourcis douteux. Pas de quoi entamer mon moral en somme,et j'arrivais bien vite à la limite Nord-Est du pays en vue de ma prochaine étape.

 À venir : Ep 5. Celui qui mange du Carpaccio de cerf en Slovénie.