Pour l'Asie les choix étaient un peu plus simples. Je voulais commencer en Inde pour finir au Japon en utilisant au maximum mon vélo comme seul moyen de locomotion. Cela a eu pour conséquence d'écarter de mon itinéraire des pays comme la Malaisie, Singapour, l'Indonésie et me rabattre vers un chemin plus continental en passant par le Cambodge, le Laos, le Vietnam et la Chine. Du moins, c'était mon intention première et vous verrez plus tard que les imprévus font aussi partie du voyage.

Venait ensuite une petite interrogation. La prochaine grosse étape devait être l'Amérique du Sud mais j'avais très envie également de passer par l'Australie et la Nouvelle-Zélande avant cela. Je savais toutefois que ce sont deux pays où le coût de la vie est très élevé et les frais pour s'y rendre ne seraient pas négligeables non plus. Je classais ces deux pays dans un petit coin de mon cerveau avant d'en savoir plus sur ma situation le moment venu.

Je prévoyais ensuite de finir avec les deux Amériques avant de viser un retour en Europe via le Portugal et l'Espagne pour une durée totale d'environ une à deux années.

[Un à deux ans loin de Fos ? comment peux-tu vivre autant de temps loin de nos flamants, de nos plages, de nos forêts ? Tu ne trouvera pas mieux ailleurs, c'est certain]

Établir cet itinéraire et suivre les récits d'autres voyageurs m'occupa finalement deux mois puis vint le moment de se lancer pour de bon !

M-3 avant mon départ, le moment était donc venu de m'atteler sérieusement aux derniers préparatifs. Ma direction étant déjà prévenue depuis quelques mois, quitter mon travail ne présenta aucune difficulté particulière si ce n'est les séparations avec mes collègues d'alors.

[l'équipe animation se souvient :"On était triste, le voir partir en vélo, loin de nous ... mais on se disait aussi, vaut mieux lui que nous, tu t'imagine toi en vélo au Cambodge ?"]

J'étais désormais totalement libre pour m'occuper des tâches qui m'attendaient et elles étaient nombreuses !

La première chose à faire fut de me documenter sur les formalités administratives pour l'entrée dans chaque pays de mon itinéraire et plus particulièrement les vaccins et les visas. Concernant les visas je pouvais remercier mon passeport français, de nombreux pays étant facilement accessibles grâce à lui. Les deux principales difficultés seraient la Russie et la Chine mais étant donné que je ne savais pas exactement à quel moment j'entrerais dans ces pays je pris la décision de m'en occuper plus tard, lors du voyage lui-même.

Quant aux vaccins, ce n'était pas non plus très compliqué une fois la liste nécessaire en main. Paludisme, rage, hépatites, encéphalite japonaise... tout pouvait être fait facilement et en peu de temps à l'IHU de Marseille accompagné en prime de recommandations utiles et d'une ordonnance pour divers médicaments.

L'étape suivante fut de résilier quelques abonnements mensuels (internet, téléphonie,...) et changer de régime d'assurance, peut-être bien l'étape la plus fastidieuse de toutes !

[Tu es dur avec les fournisseurs, mais est-ce que tu as bien débranché et rebranché ta box avant de résilier ? des fois, ça fonctionne.]

Puis vint enfin le temps d'acheter tout le matériel. Matériel de camping, vêtements adaptés aux différents climats, fournitures diverses et enfin, LE gros morceau : le vélo !

 

Attention Hugo ! Une bête sauvage va t'attaquer en arrière plan ! 

 

Pour cela il n'y avait clairement pas de solution toute indiquée si ce n'est de monter un vélo avec différentes pièces plutôt que d'en acheter un tout prêt. Tout le reste est sujet à des préférences personnelles , il n'y a pas de "bonne" réponse. Quel type de cadre, de selle, de freins, de pneus... l'essentiel est plutôt de penser aux différents types de terrains que l'on risque de rencontrer et choisir des éléments les plus polyvalents possibles.

L'achat de tout le matériel fut l'étape qui rendit le voyage très concret. Ce n'était désormais plus des paroles en l'air et gâcher l'argent utilisé pour se procurer tout ceci était hors de question !

 

Ne restait plus qu'à se lancer pour de bon !

À venir : Ep 3. Celui qui part en vélo autour du monde.