Les Auxiliaires de vie scolaire sont des contractuels de l’Éducation nationale, qui ont pour mission l'accompagnement scolaire d'enfants ou d'adolescents en situation de handicap. Mais que se passe-t-il après l’école ou le mercredi ? Et quid de ceux qui n’en bénéficient pas ? Pour permettre aux enfants et adolescents de moins de 18 ans de pouvoir être accueillis en dehors de la journée scolaire, l’ex intercommunalité du San Ouest Provence a créé au sein de son pôle Handicap les Agents insertion handicap (AIH). Depuis le 1er janvier 2016, le pôle Handicap est désormais assumé par la Ville. Il compte 12 agents dont 8 AIH, qui prennent en charge enfants ou adolescents atteints de troubles du spectre autistique, hyperactifs, déficients moteurs ou souffrant d’autres pathologies. Ils les accompagnent au quotidien de façon individualisée, dans toutes les structures municipales : Maison des enfants, Maisons de quartier, terrains de sport, stade nautique municipal… Ils s’occupent ainsi de 19 jeunes Fosséens, ce qui représente 6600 heures de travail annuelles.

Les familles de ces enfants étaient conviées cet après-midi à la première kermesse organisée par le service Animation handicap du Centre communal d'action sociale, dans le jardin de la Maison de Fos, pour clôturer en toute convivialité l'année scolaire. Les AIH y tenaient les différents stands. « Cette kermesse nous permet de connaître les enfants et les AIH, de mettre un visage sur leur nom et d'échanger avec eux », s'est félicitée Nathalie Ben Guerrach-d'Amélio, élue déléguée au Handicap. « Et puis ces échanges nous permettent de nous rendre compte des manques et des besoins des familles, pour faire évoluer le dispositif; ça nous donne des idées», ajoute Nady Villecroze, élue déléguée à l'Action sociale et la Santé. Et les deux élues, unanimes, de conclure en chœur : « Nous remercions les AIH pour leur disponibilité, leur compétence, leur patience et leur gentillesse ».