Durant l'été, les conditions météorologiques sont favorables à la formation d'ozone, ce qui entraîne une qualité de l'air médiocre, mauvaise, voire très mauvaise sur les département de la région. Voici quelques gestes à adopter pour limiter cette pollution.

Les PERSONNES VULNÉRABLES et SENSIBLES sont concernées par ces recommandations sanitaires. Les personnes vulnérables sont les femmes enceintes,  les nourrissons et enfants de moins de 5 ans, les personnes de plus de 65 ans, les personnes sujets asthmatiques, soufrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires.

Les personnes sensibles sont les personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (personnes diabétiques, immunodéprimées, soufrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

&nb

  • Le sport en extérieur

   

 

Évitez la pratique en plein air d’activités physiques ou sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche). Celles peu intenses en intérieur peuvent être maintenues.

 

  • Les sorties 

Évitez les sorties quand l’ensoleillement est maximal. Si vous suivez un traitement médical, prenez conseil auprès de votre médecin.

  • A la maison 

Continuez d’aérer les locaux au moins 10 minutes par jour, hiver comme été.

  •  Pas d'imprudence !
     

Si vous ressentez une gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.

 

LES RECOMMANDATIONS COMPORTEMENTALES LORS D’UN EPISODE DE POLLUTION

 

 

Pour en savoir plus sur les épisodes de pollution à l'ozone et s'informer du niveau de d'alerte en vigueur, consultez le site atmosud.orghttps://www.atmosud.org/pollutions/en-cours