D’un côté la circulation destinée à la Zone industrialo-portuaire, de l’autre celle des des riverains et usagers de la plage du Cavaou : la séparation des flux, obtenue à l’issue d’une négociation entre le Grand port maritime de Marseille-Fos et la municipalité de Fos-sur-Mer, accuse un an de retard sur le calendrier prévisionnel mais c’est fait : le « Pont bleu » est enfin en service !

 FOS2162 copie opt

Depuis le 8 juillet dernier, les poids lourds n’empruntent plus le chemin des Targaïres, qui longe la plage du Cavaou, mais passent par le « Pont bleu », spécialement aménagé à cet effet par le Grand port maritime de Marseille-Fos (GPMM) pour un budget global de 800 000 euros. « C’est enfin la disparition de ces intolérables nuisances subies par les riverains et utilisateurs des espaces balnéaires, commente le maire de Fos-sur-Mer. Après avoir obtenu une concession de douze années pour la plage du Cavaou, écartant ainsi le spectre de sa fermeture, le combat mené depuis ces dernières années pour redonner aux habitants du quartier de la plage et aux estivants un usage serein de ces espaces vient de franchir une nouvelle étape dans son aboutissement. » La situation était en effet devenue de plus en plus insupportable chaque été, avec la foule des estivants et l’accroissement du trafic de poids lourds desservant la zone industrialo-portuaire, qui asphyxiait totalement le chemin des Targaïres.

En attendant le contournement

La mise en service du Pont bleu découle de l’accord concernant les accès à la presqu’île du Cavaou signé le 31 août 2010 par le GPMM, le San Ouest Provence, le sous-préfet d’Istres de l’époque, Elengy et Fosmax LNG. Lors de l’officialisation de l’opération, événement qui s’est tenu le 18 juillet dernier dans les locaux du terminal méthanier, le successeur du sous-préfet signataire, Simon Babre, s’est félicité de cette avancée en termes de sécurité. Quant au maire de Fos-sur-Mer, il affiche une satisfaction mesurée, en attendant d’autres avancées dans l’avenir : « La détermination maintes fois exprimée par les élus locaux pour soutenir une véritable prise en compte du contournement routier de la ville de Fos est sur le point de produire ses premiers effets, explique-t-il. Le gouvernement a fait part récemment de sa décision de mettre une priorité sur l’axe Fos-Salon, préfigurant ainsi le démarrage des études sur la déviation de Fos. De plus, nous pouvons légitimement espérer obtenir à court terme la déviation des poids lourds vers Arcelor, première étape à franchir dans la réduction des préjudices portés aux riverains. » En attendant, la restitution du chemin des Targaïres aux seuls riverains et usagers de la plage du Cavaou représente une appréciable première étape.