« Course en Cours » est un dispositif pédagogique original centré sur les sciences et la technologie. Durant une année scolaire, des équipes de 4 à 6 collégiens ou lycéens montent leur écurie de bolide électrique en utilisant les mêmes outils et processus que les ingénieurs et professionnels de la course automobile. Les participants imaginent, conçoivent, fabriquent, testent et font courir leur mini voiture de course - de 30 cm de long sur 10 de large. Ils doivent aussi créer leur stand et leur tenue, trouver ses sponsors, présenter oralement leur projet face à un jury... Sur la ligne de départ du concours, 10 000 collégiens et lycéens de toute la France !

Pour quatre Fosséens élèves du lycée Paul-Langevin de Martigues, l'aventure commence sous la forme du TPE (Travail personnel encadré) qu'ils sont chargés de réaliser dans le cadre de leur année scolaire en 1re S, option Sciences de l'ingénieur. À chacune et chacun son rôle dans l'équipe, baptisée Faster & faster : Noëline est responsable style et design, Quentin ingénieur conception, Julien ingénieur fabrication et Vincent responsable essais - équipe complétée par le Saussetois Maxence, responsable communication et sponsoring. Au départ, leur motivation réside justement dans la volonté de réussir le mieux possible leur TPE : « C'est une note qui compte pour le bac ! », explique Noëline. Et puis ensuite, les quatre jeunes gens se sont pris au jeu. Après deux heures par semaine en cours et d'innombrables heures chez eux à travailler sur le projet depuis le début de l'année, ils étaient l'une des 27 équipes en compétition lors de la finale de l'Académie Aix-Marseille. Découpage laser, imprimante 3D, moulage, usinage... La mise au point de leur petit bolide a fait appel à une technologie de pointe. Durant les courses, son moteur électrique lui a permis d'atteindre la vitesse de 25 km/h environ, parcourant la piste de 20 m de long en 2 secondes et 9 centièmes. « Nous sommes parvenus à nous "dépatouiller" de tous les problèmes techniques que nous avons rencontrés pour la conception de la voiture », analyse Julien. Quentin approuve : « Quand on voit la différence entre notre projet initial et le résultat final, on s'aperçoit que nous avons énormément progressé », se félicite-t-il. Jusqu'à remporter la victoire ?

« Nous ne partions pas gagnants pour cette finale, confie le jeune ingénieur conception. C'est un projet complexe pour des élèves de 1re, nous étions un peu lâchés dans la nature... » C'était la volonté pédagogique de leurs enseignants : au lieu de leur dicter la marche à suivre, les laisser chercher eux-mêmes, tâtonner, pour mieux apprendre. Et finalement, la victoire au bout ! « Je m'en souviendrai toute ma vie, s'enthousiasme Noëline. Le jury annonçait le nom des équipes par ordre croissant. Et Faster & faster n'était pas citée... Nous avons ainsi su que nous étions dans les 5 1ers, puis les 4, puis sur le podium... Quand il n'est plus resté que deux équipes, nous étions déjà heureux, puisque l'autre était aussi de Langevin, c'étaient nos copains... Et puis c'est nous qui avons fini vainqueurs. » 

Lors de la finale nationale, au stade Charléty de Paris, les 23 meilleures équipe de France se sont affrontées. Pour la 3e année consécutive, le lycée Paul-Langevin y était donc représenté. Faster & faster a fini 13e. « Après les places de 15e et 17e des deux années précédentes, c'est le meilleur classement pour notre lycée », constate Julien.

Au moment de tirer le bilan, Quentin se réjouit : « Nous pourrons le mettre dans notre CV. Nous avons géré ce projet nous-mêmes et avons fait la démonstration que nous savions nous organiser, travailler en équipe... » « Et nous nous sommes découverts nous-mêmes », conclut Noëline.

Revivez la finale à travers le reportage vidéo réalisé par les organisateurs, en cliquant sur l'image ci-dessous :