Les 27 et 28 novembre, la Ville de Fos-sur-Mer organise des actions de sensibilisation et un colloque à destination des professionnels, sur la thématique «Violences conjugales – libérer la parole ». Cette action, portée par le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, permet aussi de faire connaître les outils d’accompagnement et d’aide aux victimes développés par la commune.

La Ville de Fos-sur-Mer s’engage fortement dans la lutte contre les violences faites aux femmes, sous l’impulsion de Caroline Roch, conseillère municipale déléguée à l’Accompagnement des victimes de violences familiales : « Nous savons combien il est toujours excessivement difficile aux victimes de violences de parler de leur situation. En lançant cette action de sensibilisation sur deux jours, en écho à la campagne internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, nous voulons que les victimes sachent que la commune a mis en place des moyens pour les écouter inconditionnellement, les soutenir et les accompagner si elles le souhaitent, à travers le dispositif du Référent aidant ».
Le « Référent aidant » est une personne ressource qui peut réaliser un premier travail d’accueil et d’écoute dans la bienveillance. Il aide la victime à clarifier sa situation, à sortir de l’isolement. Le « Référent aidant » accompagne dans la reconstruction de la confiance en soi. Si la victime le souhaite, il pourra ensuite l’orienter vers les bons relais institutionnels pour trouver une issue positive à sa situation.

Une Fosséenne a prêté son visage aux visuels de la campagne de communication. Une manière pour cette jeune femme de marquer son engagement citoyen pour cette cause et d’inciter toutes les femmes à parler, à aller se confier, à chercher un soutien auprès de professionnels qui sauront les écouter avec bienveillance.

Au cours de ces deux journées de sensibilisation, les Fosséens sont invités à porter un ruban blanc. Lancée en 1991 au Canada, la campagne Ruban blanc clamait publiquement l’opposition de certains hommes à la violence à l’égard des femmes, notamment en arborant un ruban blanc. Ce dernier est devenu un symbole international, porté par tous ceux qui désirent signifier leur désapprobation de la violence à l’égard des femmes. Des dizaines de rubans blancs ont été confectionnés par des membres du foyer senior La Farigoule, afin que les professionnels puissent les arborer lors de leur colloque.

Le 28 novembre à 18h au cinéma L'Odyssée, projection du film Respire, suivie d'un temps d'échange et de débat avec improvisations théâtrales. Entrée libre.