Dans le cadre du renouvellement de son parc informatique, Esso était en possession de 27 ordinateurs portables, réinitialisés donc vierges de tout système d’exploitation ou logiciels. Or, au sein du Centre social fosséen (CSF) existe depuis 2012 le pôle Image et Multimédia, qui cumule actions de formation pour les animateurs permanents, insertion en direction de deux jeunes majeurs et animations en direction d’enfants et de jeunes de 4 à 17 ans. Donner une seconde vie à ces ordinateurs était une mission dans ses cordes ! « Depuis l’année dernière, nous sommes en contact avec Esso, qui souhaitait nous soutenir par l’intermédiaire de son service Mécénat », explique Malik Benghali, le directeur du CSF. Esso a donc financé l’achat de 27 licences Windows et les jeunes Fosséens se sont chargés de leur installation, ainsi que de celle de divers logiciels libres. Désormais remis en état de marche, 5 ordinateurs portables ont été affectés au CSF et le reste, soit 22 portables, mis à la disposition du collège André-Malraux.

Mercredi 7 décembre, ces ordinateurs ont été officiellement remis au collège, en présence de la principale de l'établissement, Nathalie Novier, du maire René Raimondi, des élus à l'Éducation, Bernard Ducognon, et à la Jeunesse, Mariama Kouloubaly-Abello, de Malik Benghali, de Laurence Hardy, attachée de communication à Esso et de trois enseignants du collège. L'un deux, Jean-Marie Artaut, professeur de technologie, explique : « Au niveau de l'académie, le nombre prévu minimum d'ordinateurs à disposition est d'un pour cinq élèves; à Malraux, nous en avons un pour deux. Avec ces ordinateurs supplémentaires, nous allons pouvoir mettre en cours chaque élève sur un ordinateur. » Ils seront affectés à différentes classes pour ainsi renforcer le parc informatique disponible pour l'enseignement de plusieurs matières : technologie, sciences et vie de la terre, physique...

« La raffinerie Esso poursuit son programme de renouvellement d’ordinateurs sur l’année 2017, a annoncé Laurence Hardy. Nous souhaitons renforcer notre collaboration avec le Centre social fosséen et le collège, mais pas seulement. En relation avec les services de la mairie, nous sommes en phase d’identification de nouvelles associations fosséennes intéressées. »

René Raimondi a rappelé : « Esso s'est installé à Fos-sur-Mer en 1965, c'est l'usine la plus proche des habitations... Je ne peux que me satisfaire que l'entreprise revienne aujourd'hui vers la population. Je souhaite longue vie à cette usine, en ces temps un peu compliqués pour l'industrie, et je la remercie pour ce don au collège, qui s'inscrit dans le prolongement de l'action municipale en faveur de l'équipement numérique au service de l'éducation. »