Du haut de ses 10 ans, Camille a entamé sa troisième saison au Centre fosséen de voile. Visiblement, la pétillante jeune fille est toujours aussi heureuse de venir s’entraîner sur un dériveur et veut se donner les moyens de faire de bons résultats lors des rendez-vous officiels. D’ailleurs, elle précise : « Au niveau départemental, j’ai terminé une fois cinquième au classement général et j’étais la première fille dans ma catégorie. J’adore la voile, la vitesse, apprendre les techniques de navigation. Je veux progresser pour gagner des régates. » À l’exemple de Camille, de nombreux licenciés du Centre fosséen de voile ont attrapé le virus de la compétition. Sur la centaine de membres du club, une trentaine participe régulièrement à des régates ou championnats, sur des voiliers habitables ou, pour huit jeunes, sur des bateaux type dériveurs. Parmi ces derniers, on retrouve notamment Lily, Louis, Elise, Titouan ou encore Corentin qui précise : « Avec l’épidémie, toutes les compétitions ont été annulées. Même si nous avons fait des réunions interclubs, les rencontres officielles nous manquent. » Tous espèrent donc que le calendrier initialement prévu puisse se dérouler normalement, afin de pouvoir participer au championnat de France pour Louis, Élise et Corentin.

Les Championnats d’Europe pour Esther

Parmi nos futurs champions fosséens, il y a Louis, 12 ans : « L’an dernier, j’ai pu participer à un grand rassemblement en Espagne où plus de 500 bateaux étaient réunis, cela m’a vraiment donné envie de progresser et d’aller plus loin dans la compétition ». Pour Sylvie Koetzel, la présidente du Centre fosséen de voile : « Louis a un très bon potentiel, il reprend les régates dans la catégorie minimes. Il va se retrouver avec des adolescents qui ont deux ou trois ans de plus que lui, c’est un vrai challenge, mais il est très motivé ! » Chez les plus grands, Pauline et Esther, 15 ans, s’entraînent régulièrement au large de la cité phocéenne. Sylvie Koetzel explique : « Avec les clubs de Marseille et de Carry, nous avons mutualisé nos moyens pour offrir des entraînements adaptés à la compétition de haut niveau. De plus, Esther devrait suivre à la rentrée prochaine un DRE,  Dispositif régional d’entraînement, qui lui permettra d’intensifier sa préparation technique et physique. ». En attendant, pour Esther, l’été s’annonce d’ores et déjà chargé avec les championnats d’Europe, les internationaux de France de La Rochelle, sans oublier les championnats de France, en août, à Martigues, où elle retrouvera sur les bords de l’étang de Berre son ami Pauline. Esther explique : « Je navigue aujourd’hui sur des bateaux type Laser 4.7/ ILCA 4, plus grands, plus lourds et plus difficiles à manier. Au niveau national, j’ai fini 10e et mon objectif reste d’engranger le plus d’expérience possible pour faire de bons résultats en France comme à l’étranger. » Sylvie Koetzel conclut : « Cela faisait bien longtemps qu’un Fosséen n’avait pas atteint ce niveau de compétition, Esther peut vraiment prétendre un jour à un podium ».  Motivés et déterminés à faire des exploits sur l’eau, nos Fosséens peuvent faire sans nul doute de très beaux résultats cette année.