Une période de deux ans peut sembler longue, mais les élus du Conseil municipal des jeunes l’ont trouvée bien trop brève ! « En deux ans, nous n’avons pas pu tout faire », a du reste regretté l’une de ses membres hier soir, lors d’une séance exceptionnelle durant laquelle le CMJ a présenté le bilan de son mandat qui s’achève devant le maire, Jean Hetsch, entouré de pas moins de 15 élus du Conseil municipal – celui des grands !

 

L’apprentissage de la démocratie

Le Conseil municipal des jeunes (CMJ) a été créé à Fos-sur-Mer il y a plus de 20 ans, en 1997 pour être précis. Il s’agit d’un vrai apprentissage de la démocratie pour les collégiens. Ses 20 membres – 10 garçons et 10 filles, pour respecter la parité – ont été élus entre 28 candidats par plus de 800 élèves d’André-Malraux (lire notre article Les collégiens ont voté). Durant leur mandat, ils se sont réunis une fois par semaine à la Maison des jeunes (MDJ) pour créer les projets de leurs choix. En tant qu’élus, ils s’engagent à représenter leur génération, mener des actions pour tous les jeunes, faire entendre leurs idées et découvrir les rouages de la démocratie.

 

De nombreuses activités

Ottmar, l’animateur de la MDJ, référent du CMJ, a ouvert la séance de ce mercredi 19 juin : « Tout d’abord, merci de nous accueillir aujourd’hui. Les jeunes conseillers sont ravis de cet accueil – même s’ils angoissent un peu… Ils ont mis en forme l’intégralité du programme qu’ils vont vous présenter ce soir. Pour rappel, les membres du CMJ ici présents ont été élus le 28 novembre 2017 au sein du collège André-Malraux, après une campagne électorale très intéressante et des élections organisées au plus proche de la réalité des municipales. Jusqu’à ce jour, le CMJ a participé à différents événements au sein de la ville, comme les commémorations du 11 novembre, du 8 mai ou celle du 18 juin. Ils ont aussi organisé une soirée en faveur du Téléthon, afin de récolter des dons auprès des jeunes de la ville [soirée qui fut une belle réussite, NDLR]. Les élus ont aussi participé à la Semaine de lutte entre les discriminations et continuent d’être présents sur l’organisation et l’animation du Bal de promo des troisièmes (projet porté précédemment par le CMJ). »

 

Grande première : le Salon du jeu vidéo

Lors de leur présentation, les jeunes élus se sont concentrés sur les deux événements les plus marquants de leur mandat, exposé précédé à chaque fois par un diaporama en musique. La première manifestation dont ils peuvent légitimement être fiers est l’organisation, pour la première fois à Fos-sur-Mer, d’un Salon du jeu vidéo, qui s’est déroulé les 22 et 23 décembre 2018 à la MDJ. « Le public était au rendez-vous, les grands comme les petits, s’est réjouie Romane. Le salon du jeu vidéo rassemble les générations, les parents, les grands frères, les grandes sœurs peuvent faire découvrir aux plus jeunes les jeux vidéo de leur enfance, grâce aux bornes de jeux rétro. Et les nouvelles générations embarquent les moins jeunes dans l’univers des jeux vidéo modernes. »
Zélie a apporté une précision : « Les animateurs ont contrôlé le nombre d’entrées et sorties du public, afin de ne pas dépasser la capacité maximum d’accueil qui est de 100 personnes. Ouf ! C’était juste mais tout le monde a pu découvrir cet univers inédit. Le salon enregistré 240 entrées. On a même eu l’honneur de recevoir Monsieur le maire Jean Hetsch et notre élue délégué à la Jeunesse, Mariama Kouloubaly-Abello. »

 

Un congrès national de 800 jeunes élus

Deuxième temps fort de leur mandat : la participation au 12e congrès de l'Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej). Une délégation de six membres du CMJ s’est ainsi rendue à Paris pour participer aux travaux, du 26 au 29 octobre, au milieu de 800 jeunes élus venus de toute la France et de l’Outre-mer. Thème du congrès : « Les jeunes pour un autre monde » (lire notre article Le CMJ à Paris pour un congrès national).

Ils y ont même rencontré un membre du gouvernement, le secrétaire d’État à la jeunesse, Gabriel Attal. « Le congrès nous a permis de créer des liens, de partager notre expérience d’élus, d’apprendre, a résumé Romane. Le fait d’être répartis dans différents groupes de travail nous a facilité l’ouverture sur les autres et nous a permis de faire de belles rencontres. » C’est Bastien qui a conclu : « Quelle belle expérience ! Merci à la collectivité de nous avoir permis de participer à ce congrès, que nous ne sommes pas prêts d’oublier. »


Une prestation pleine de maîtrise

« Je tiens à vous féliciter, vous avez fait un exposé brillant », a apprécié Jean Hetsch. « Je suis fière de l’équipe qu’on a eue pendant ce mandat de deux ans », a ajouté Mariama Kouloubaly-Abello, en remerciant les jeunes, mais aussi l’équipe de la direction de l’Éducation et de la MDJ pour son encadrement.

Voici donc venir le clap de fin du mandat du CMJ, unanimement considéré comme très positif, à en juger par les applaudissements nourris adressés aux jeunes par les élus de la ville. Mais ce ne pourrait être que partie remise pour certains de ses membres, qui ont visiblement attrapé le virus et songent déjà à se représenter pour un deuxième mandat.