Antoine Dreyfus, le réalisateur du Film le film "Fos-sur-Mer : les révoltés de la pollution", que nous avons eu en interview récemment, terminait son propos sur une note optimiste : "je pense qu’il n’y a pas de fatalité. Il existe des solutions techniques pour produire plus propre. Et il faut renforcer les moyens de l’Etat dans les contrôles sur l’environnement et les risques industriels. Sinon, il y aura d’autres accidents majeurs comme celui de l’usine Lubrizol, à Rouen".

A Fos, une nouvelle filière très prometteuse émerge au sein de la zone industrialo-portuaire (ZIP), intégrant les enjeux écologiques conjugués à la rentabilité économique, pour produire mieux, réduire les pollutions atmosphériques, lutter contre le réchauffement climatique, tout en créant de nouvelles activités (et des emplois).

Stockage des énergies renouvelables, carburants propres ou recyclages des fumées industrielles, les projets progressent à grand pas et la ZIP se fait pionnière d'une industrie durable.

Dans le mensuel d'octobre (disponible très prochainement dans vos boites à lettres), un dossier est consacré à cette dynamique collective d'écologie industrielle sur la zone portuaire de Fos :

 

Piicto en trois questions

 

  L’association Piicto regroupe une quarantaine d’acteurs (industriels, collectivités et organismes, Grand Port maritime de Marseille-Fos, etc.). Elle vise à favoriser l’économie circulaire entre les industriels et promouvoir l’innovation, notamment dans le domaine de la transition énergétique. Le point avec son Secrétaire général, Nicolas Mat dans le prochain mensuel. 

 

Verdir les fumées industrielles 

 

  Le dioxyde de carbone (CO²) est l'une des principales substances responsables des émissions de gaz à effet de serre, qui amplifient le réchauffement climatique. Deux projets explorent avec succès sur la ZIP des solutions de recyclage : Jupiter 1000 -- stockage d'énergie renouvelable -- Vasco -- consommation des fumées industrielles par des algues).

 

La ZIP plein gaz

 

  Pour diminuer les émissions liées aux transports utilisant essence ou diesel; le gaz offre des performances infiniment plus compatible avec le développement durable. Sur la ZIP, deux opérateurs surfent sur cette vague propre : Elengy (filiale du groupe Engie) expert en GNL --Gaz naturel Liquéfié-- et Proviridis, expert en GNV --Gaz Naturel pour véhicules--

 

À lire prochainement dans le mensuel d'octobre 2019, et sur le site www.fossurmer.fr