"Tout est possible tant qu'on s'en donne les moyens", c'était le verbatim utilisé par Olivier, notre journaliste, pour introduire le portrait de Florian, joueur de soccer à Miami en octobre 2015. A l'époque, Florian parlait de son parcours « J’ai eu un vrai coup de chance, Mon CV est tombé dans les mains de Wagneau Éloi et Éric Rabesandratana, tous deux Français et anciens joueurs pro. » le FC Miami City Champions évoluait à l'époque en équivalent de la 3e division, avec un gardien de but nommé Florian Mathieu  « Je suis venu faire des essais, ça a bien marché et j’ai donc signé ».

5 ans après, ce n'est pas Florian qui est la tête d'affiche de notre article, mais bien Charlène, sa femme: "Je m’appelle Charlene Mathieu Meynard, j’ai 37 ans, et je vis depuis bientôt deux ans à Québec au Canada avec mon mari et mes deux filles."

Pourquoi le départ de Fos ? À l'époque, Florian nous parlait de l'opportunité de jouer au soccer au niveau "pro", chose qu'il ne pourrait pas réaliser en France. À son tour, Charlène nous parle de nouvelle opportunité, suite à un transfert : "À la base nous sommes partis car mon mari a eu une proposition pour jouer dans un club de foot, le dynamo de Quebec, on l’a donc suivi". Cette nouvelle vie semble ravir la famille, en atteste la photo qu'elle nous transmet avec en commentaire "peut-on la passer dans l'article ? Celle-ci est tellement belle". On vous laisse juge, mais nous, on adore.

 

 

Associée depuis toujours aux choix de son mari, elle est, aujourd'hui, tout autant impliquée que lui dans le monde du foot, pardon, du soccer : "Maintenant je suis secrétaire dans le club de football, "de soccer" comme ils disent ici. Mon mari joue toujours au foot et travaille aussi dans une entreprise de textile".

À la question êtes-vous nostalgique de Fos, Charlène répond sans détour : "Je suis nostalgique de Fos car j’y ai ma famille, mes amis ..." et rajoute, " Un souvenir sur Fos ou un lieu marquant ? la plage de saint Gervais, les flamants roses, les balades autour de l’étang, l’Hauture que j’ai vu de ma fenêtre pendant 20 ans, les Festines, les promenades dans la pinède derrière le centre aéré, les avions militaires qui passaient au dessus de chez moi" ironise t-elle ...

Et qu'est-ce que vous regrettez le moins ? : "ce qui ne me manque pas, ce sont les odeurs ainsi que les usines ..." Inévitable réponse, dirons-nous ? à voir dans les prochains témoignages...

Dernière question pour notre fosséenne au cœur québécois : envisagez-vous un retour sur Fos ? "Non, nous n’envisageons pas un retour à Fos, mais on ne sait pas de quoi la vie est faite... !

 

En tout cas, on adore suivre les aventures de la Famille Mathieu que l'on remercie de répondre présente à nos sollicitations. et puis, qu'est-ce qu'on peut leur souhaiter ? pour nous, c'est une nouvelle mise à jour dans 5 ans.