Aider les élèves à comprendre le système des médias, former leur jugement critique, développer leur goût pour l’actualité et forger leur identité de citoyen : telle est la mission pédagogique de la manifestation nationale intitulée Semaine de la presse et des médias dans l’école. À Fos-sur-Mer, cette initiative a été bien évidemment relayée au collège André-Malraux. Par exemple, Hélène Castellan, professeure de français, l’a déclinée d’une façon différente dans les deux classes de 4e où elle enseigne : l’une a travaillé sur les concepts d’information et de désinformation, en mettant l’accent sur la vérification des sources, réflexe à acquérir d’urgence en cette période où les adolescents s’informent sur les réseaux sociaux, souvent sans posséder le recul qui leur éviterait de colporter les thèses farfelues qui y font florès. L’autre classe s’est penchée sur la thématique des réfugiés à travers la presse nationale et internationale, ce qui a permis d’élargir le point de vue sur cette question, en prenant conscience qu’elle pouvait être envisagée de plusieurs façons très différentes. Au total, les élèves y ont consacré bien plus d’une semaine !

Les élèves ont aussi visité l’exposition itinérante de la Bibliothèque nationale de France, La presse à la Une, au Centre de documentation et d’information du collège (photo).

Il fallait bien cela pour approfondir cette éducation à l’information, qui n’a peut-être jamais été aussi nécessaire qu’aujourd’hui.