Deux jumelles fosséennes font leurs grands débuts au cinéma dans un film primé au festival de Venise. Caractéristique de ces « comédiennes » très spéciales : elles avaient entre 4 et 6 mois au moment du tournage !

C’est une histoire de hasard, de coïncidences. Romain Cervera fait du sport, du crossfit. Et l’un de ses copains, à la salle, est figurant à l’année pour la série de TF1 Camping Paradis, tournée sur la Côte bleue. Dans le même temps, l’équipe du film Gloria Mundi, réalisé par le Marseillais Robert Guédiguian, recherche deux bébés jumeaux ou jumelles. 

 

La réglementation limite en effet la durée de tournage pour les enfants de cet âge à une heure quotidienne. Recourir à des jumeaux, qui vont « interpréter » alternativement le même rôle, permet donc de doubler le temps durant lequel les stars en herbe seront disponibles sur le plateau. Bref, il se trouve que le directeur de casting, chargé de la distribution des rôles, est le même que celui de Camping Paradis. Qu’il en a parlé au copain de Romain et que ce dernier lui a passé le mot, à lui qui vient justement d’avoir des jumelles !

Mais la proposition éveille d’abord un questionnement : « Avec mon conjoint, nous nous sommes demandés si ça n’allait pas être trop fatiguant pour les filles, se souvient la maman, Manon Marquier.  Mais le copain figurant nous a rassurés en nous disant que Guédiguian était très bien et qu’il s’adapterait. Alors nous nous sommes dit : "allons-y !", parce que ça fera un super souvenir, aussi bien pour les filles quand elles seront plus grandes que pour nous. »

 

L’ÉQUIPE DU FILM AUX PETITS SOINS

Une fois la décision prise, Manon et Romain ont envoyé par courriel des photos de leurs deux bouts de chou puis ont rencontré le premier assistant du réalisateur à Marseille, en compagnie des jumelles. L’entrevue fut concluante ; l’aventure pouvait commencer.

 

Le tournage s’est étalé pour Camila et Alba entre fin novembre 2018 et début janvier 2019, pour dix journées de prises de vue au total, alors que les jumelles n’étaient âgées que de quatre mois au premier clap. Hormis un jour de tournage aux Terrasses du port, toutes les scènes les concernant ont été filmées en intérieur, dans des appartements marseillais. Sans que cela ne dérange les petites : « Elles ne se rendaient pas bien compte, elles bougeaient à peine dans le couffin. Aujourd’hui, ce serait plus difficile. On était toujours très bien installés, entre les prises, pour les coucher quand elles avaient sommeil. L’équipe de tournage s’est bien adaptée à leur rythme, on a senti chez elle l’amour des enfants, tout le monde était très gentil. »

Les parents ont pu assister à chacune des journées de tournage, Manon étant en congé maternité et Romain posant des journées auprès de son employeur. Depuis, ils ont pu voir le film en avant-première : « Guédiguian y dénonce les injustices sociales et le libéralisme, c’est un film un peu sombre. Mais le personnage de Gloria, incarné par nos bébés, porte l’espoir : elle est la lumière du film ! » La sortie française s’est déroulée le 27 novembre dernier mais, en attendant, Gloria Mundi a été présenté en compétition au festival La Mostra de Venise, où il s’est distingué par le prix d’interprétation féminine récompensant Ariane Ascaride.

Les autres acteurs fétiche du réalisateur marseillais, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan, s’y montrent comme toujours excellents : notons sur nos tablettes les dates du 11 au 17 décembre, lorsque le film sera programmé à L’Odyssée. Manon et Romain l’assurent : entre la famille et les amis, la salle promet d’être bien pleine !

Gloria Mundi - Bande-annonce