Hier soir, mercredi 14 octobre, une cérémonie était organisée devant la Maison des Arts pour officialiser cette remise des amphores des Amis du vieux Fos à la Ville. À la tribune, juste derrière les trois amphores, Jean Hetsch, maire de Fos-sur-Mer, et Michel Leroy, le président de l’association, ne cachaient pas leur satisfaction de voir ce dossier enfin aboutir. Pour Jean Hetsch : « La ténacité et la volonté de l’association ont payé, permettant ainsi la transmission de ce patrimoine historique aux générations futures ». Michel Leroy ajoutant : « C’est un grand jour ! »

17 ans pour récupérer les amphores

Tout commence en 1967 à la création de l’association les Amis du vieux Fos. À l’époque, sa vocation première était la plongée de recherche dans le golfe de Fos. Les adhérents multiplient alors les fouilles en mer, récupérant ainsi un grand nombre d’objets anciens comme des lampes à huiles, de la vaisselle, ainsi qu’une magnifique collection numismatique (pièces de monnaie) et de nombreuses amphores. En 1980, la municipalité et l’association ont l’idée de créer un musée local à la chapelle de la mer pour exposer ce patrimoine fosséen. Tout va bien jusqu’en 2002, mais la situation va changer. Cette année-là, la ville décide de fermer la chapelle pour des raisons de sécurité. L’association doit donc déménager les objets. Mais les services de l’État, avec notamment le Drassm, Département des recherches archéologiques subaquatiques sous-marines, interviennent et décident que ce matériel ne peut pas être conservé par l’association. Elle  doit donc le restituer aux services de l’État. Très déçus, les Amis du vieux Fos coopèrent mais arrivent tout de même à signer une convention avec la municipalité et le Drassm pour récupérer 5 amphores. Il faudra attendre 17 ans pour que l’association obtienne gain de cause. Selon Michel Leroy : « Malgré de multiples rappels en tous genres et recherches diverses, aucune réponse ne nous est fournie, sinon qu’elles avaient disparu. En 2018, lors d’une réunion préparatoire à la première exposition dans les souterrains de l’Hauture « Rêve d’épaves », René Raimondi, premier magistrat de l’époque, invite l’association à visiter le dépôt archéologique de la rue Frédéric Mistral à Fos-sur-Mer. Nous nous y rendons donc et là surprise : nos amphores sont parmi celles exposées ! » Une nouvelle période s’ouvre alors afin de réaliser les démarches administratives pour enfin récupérer les objets. Le 26 avril 2018, en présence de Florence Richez, directrice de la Drassm, le président des Amis du vieux Fos signe le document de restitution pour 4 amphores, « le sort de la cinquième étant aléatoire pour des raisons administratives », précise Michel Leroy.

Des amphores visibles du grand public

Sur les 4 amphores récupérées, l’association les Amis du vieux Fos, qui compte aujourd'hui près de 300 adhérents, en a mis à disposition 3 à la Ville de Fos. En remerciement pour ce très beau geste, Jean Hetsch, maire de Fos-sur-Mer, a remis la médaille de la Ville à l’association.

Les amphores seront exposées dans des lieux publics et la population pourra les admirer dans la salle du Conseil municipal de l’Hôtel de ville, à l’Office du tourisme ainsi qu’à la Maison des Arts. À chaque fois, un panneau explicatif précisera l’histoire de ces objets datant d’une période allant de 20 avant JC à 70 après JC.