Lancé au printemps 2013 par le gouvernement, le plan France Très Haut Débit a programmé le déploiement de réseaux mutualisés de fibres optiques sur l’ensemble du territoire français d’ici 2022. Le gouvernement s’est alors rapproché des opérateurs nationaux pour qu’ils fassent le nécessaire. Les maires ne sont en aucune manière compétents en la matière.

De nombreux Fosséens sollicitent les services municipaux au sujet du déploiement de la fibre sur la commune, alors même que ces installations relèvent du secteur privé.

Pour rappel, en février 2017, Orange dévoilait son plan de déploiement sur la ville : deux lots étaient prévus, le premier pour la partie nord de la ville, le second pour la partie sud qui se ferait ultérieurement. Les travaux se sont échelonnés durant l’année civile 2018 pour la partie nord de la ville. En septembre 2018, une délégation d’Orange et SFR a été reçue en mairie, informant le maire de Fos-sur-Mer qu’à compter de janvier 2019, le câblage relèverait de SFR. Ce changement de prestataire a entraîné des incohérences dont les usagers se sont fait écho auprès des services communaux.

Le maire de Fos-sur-Mer a alors rencontré des représentants de SFR afin de connaître leur plan de déploiement et leur faire part des soucis rencontrés par de nombreux usagers.  L’opérateur a informé intervenir en priorité sur les lieux "faciles" pour traiter ensuite dans un deuxième temps les plus délicats. Contractuellement, SFR s'est engagé à câbler la totalité de la ville d'ici au 31 décembre 2020 sous peine de sanctions financières.