Le projet du Plan local d’urbanisme (PLU) a été présenté et arrêté au conseil municipal du 6 juin 2017. Il répond aux objectifs suivants :

-          Intégrer l’énergie, le climat et la biodiversité dans le document d’urbanisme ;

-          Réévaluer les espaces d’extension urbaine ;

-          Définir les formes urbaines des espaces à aménager ou à réaménager ;

-          Identifier et restaurer le lien entre la ville et ses espaces littoraux ;

-          Intégrer les ZAC existantes (Portes de la Mer, Mazet I et II, Lavalduc) au tissu urbain « ordinaire » ;

-          Intégrer la ZIP, la ZAC de la Fossette et la ZAC du Caban au document d’urbanisme communal.

Le PLU reprend l’ensemble des règles de l’ancien Plan d’occupation des sols (POS), les améliore si nécessaire, afin de préserve la forme urbaine de village de Fos-sur-Mer.

Continuer à limiter les hauteurs des constructions selon la règle du R+2 (rez-de-chaussée + deux niveaux maximum) est la garantie pour la ville de pouvoir conserver un urbanisme à visage humain. Pas de construction de tours et de barres, pas de concentrations de logements qui défigureraient le paysage. La ville ayant déjà sacrifié 80% de son territoire au bénéfice de l’industrie, le PLU de Fos-sur-Mer apporte aussi une garantie du maintien et de la préservation des espaces naturels. Il s’agit de penser aux générations futures, en conservant les zones humides, en préservant les espaces de la Crau et ceux des Salins.  Au final, ce nouveau règlement d’urbanisme va affirmer davantage encore le caractère de village qui séduit nombre de jeunes couples désireux de venir s’installer à Fos.

Ainsi le PLU aura transposé l’esprit des règles de l’ancien POS tout en offrant des perspectives de développement maîtrisé du territoire communal. L’équilibre entre logements, activités économiques et espaces naturels et patrimoniaux figure donc au cœur du projet urbain de Fos.