Samedi 9 novembre, le Conseil municipal des jeunes (CMJ) met le cap sur Strasbourg, accompagné de deux animateurs référents de la Maison des jeunes, pour un séjour baptisé « Mon parlement européen ».

Hébergés dans une auberge de jeunesse au cœur de la ville, les jeunes auront un programme chargé en visites incluant la cathédrale, l’horloge astronomique, le quartier de la Petite France, un musée et une balade en bateau mouche, sans oublier un repas dans un restaurant typiquement alsacien. Mais le point d’orgue du séjour est bien-sûr la visite commentée de l’hémicycle du parlement européen, qui illustre l’une des vocations du CMJ : la découverte pour ces collégiens des rouages de la démocratie. Leur mission ne s’arrête pas là, puisqu’ils s’engagent à représenter leur génération, faire entendre ses idées et mener des actions pour tous les jeunes.

 

LA FIERTÉ DES PROJETS ABOUTIS

La création du CMJ à Fos-sur-Mer, conçu comme un dispositif visant à donner la parole aux jeunes, remonte à 1997. Plusieurs générations de collégiens ont ainsi joué le rôle d’aiguillons et inspiré diverses manifestations et réalisations.

Citons par exemple le Bal de promo des élèves de 3e, l’extension de la validité de la carte de bus aux vacances scolaires, ou la création du skate-park, réclamée par plusieurs CMJ successifs, exaucés par la municipalité. Concernant le mandat qui s’achève, qu’en reste-t-il pour les jeunes élus ? « Je retiens le Salon du jeu vidéo, répond Romane. C’était l’idée d’un élu du CMJ, Bastien, à laquelle nous avons tous participé, pour chercher des idées et monter le projet. Finalement, il y a eu plus de 200 entrées sur les deux jours, je crois, et nous avons été super contents ! »

Vrai : exactement 240 entrées comptabilisées, les impératifs de sécurité empêchant un plus grand nombre de visiteurs. Succès total, donc. « Je retiens aussi la sortie de 3 jours à Paris pour le congrès de l’Anacej », ajoute la jeune fille. Six membres du CMJ fosséen ont en effet participé au 12e congrès de l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes : « Nous avons appris beaucoup de choses en rencontrant des jeunes d’autres villes de toute la France et de l’Outremer, qui vivent d’autres situations que nous ».

Noémie insiste pour sa part sur la soirée du Téléthon : « Il a y eu beaucoup de participants et tout s’est bien passé ; tout le monde s’est bien amusé », se souvient-elle. Les commémorations auxquelles le CMJ a participé représentent également des moments forts : « Nous avons rendu hommage à ceux qui se sont battus pour nous, vibre encore Noémie. Nous avons défilé devant tout le monde ! » « C’était une fierté », ajoute Charline.

Maryline souligne elle aussi avoir ressenti « beaucoup d’émotion ». Conclusion des jeunes élues, ravies d’avoir participé à l’aventure du CMJ : « Nous avons appris beaucoup de choses sur la ville et fait la rencontre des élus, du maire, des agents des services… Nous avons aussi aimé nos réunions, cet esprit de groupe ; le CMJ nous a rapprochés : on s’est très bien entendus et nous avons tissé des liens d’amitié, passé plein de bons moments ensemble. On a bien travaillé et on s’est bien amusés. On a réussi à réaliser les trois-quarts de nos idées. »

Le compte n’y est donc pas tout à fait : une ouverture sur un nouveau mandat ? Pour certains des élus sortants, les emplois du temps surchargés de cette année le rendent problématique. Pas pour Noémie, ultra motivée : « Moi, je serai candidate, annonce-telle. J’ai déjà mon programme mais je ne veux pas encore le dire !

 

Élus par plus de 800 collégiens Les 20 membres du CMJ 

10 garçons et 10 filles, pour respecter la parité - sont élus par plus de 800 élèves du collège André-Malraux. C’est leur premier apprentissage citoyen : bâtir un programme et mener une campagne électorale ! Lors des dernières élections, en novembre 2017, on dénombrait 28 candidats.

Le prochain scrutin se déroulera au collège le 3 décembre prochain. Les candidats sont invités à appeler le secrétariat du service Jeunesse au & 04 42 47 71 73.