« Cela peut sembler bizarre de dire à une entreprise : Merci d'avoir recruté une femme... » Rafik Boudjeloude, directeur de la Maison de l'emploi Ouest Provence, touche du doigt le paradoxe du challenge Ange-Marchetti, créé il y a 8 ans pour « mettre en lumière l'aboutissement de toute une année de travail en direction de l'emploi des femmes, explique-t-il. L'objectif est que les embauches de femmes s'inscrivent naturellement dans les gênes des chefs d'entreprise et d'élargir le cercle des entreprises jouant le jeu. Il faut éveiller les consciences et les sensibiliser à l'égalité professionnelle. » Ce qui passe donc par la remise de récompenses aux entreprises qui s'impliquent dans les différentes actions mises en place en ce sens par la Maison de l'emploi.

Parmi les lauréats 2017 figurent deux sociétés basées à Fos-sur-Mer. L'usine d'ArcelorMittal est tout d'abord récompensée pour sa participation à Qualijob, dispositif ainsi défini par Nathalie Ferry, la responsable de la Maison de l'emploi de Fos-sur-Mer : « Nous rencontrons les entreprises des secteurs de l’industrie, du bâtiment ou de la logistique et nous leur demandons quels sont leurs besoins et s’ils sont prêts à recruter des femmes, notamment en alternance. Nous entreprenons alors un parcours de formation en pré-qualification, durant deux mois et demi, avec au bout une embauche directe ou en contrat de professionnalisation, de un ou deux ans en alternance. Nous obtenons 90% de femmes placées ! » L'Hôtel Ariane est également du nombre des lauréats, pour avoir accueilli Job active, des ateliers destinés aux femmes de niveau bac+2 demandeuses d’emploi de longue durée (plus d’un an).

L'édition 2017 du challenge avait pour thématique les femmes dans l'art et une table ronde a ainsi réuni, autour de la directrice de l'Artothèque intercommunale, l'artiste elle-même Béatrice Beha, deux photographes et une peintre. En présence de René Raimondi et du sous-préfet Jean-Marc Sénateur, les débats ont été rythmés par la talentueuse intervention de H & Compagnie, troupe d'improvisation théâtrale dirigée par... une femme, Christine Hinque.