« Dans le cadre de notre centre de loisirs, durant les vacances scolaires, nous essayons de trouver un thème pour mobiliser les enfants et les familles autour d'un projet artistique, culturel ou citoyen », explique Malik Benghali, le directeur du Centre social fosséen. Celui qui a été choisi pour ces vacances d'hiver est le Japon, avec différents angles pour appréhender la culture japonaise : stage manga, avec l'association Ichigo Ishié et Julien Étienne, professeurs d'arts plastiques au collège André-Malraux, où il anime un atelier manga, des initiations au karaté avec le Karaté club fosséen, un instant zen, ou encore un atelier de confection de sushi, qui s'est déroulé ce matin à la Maison de quartier de La Tuilerie.

Ils étaient six parents à s'y présenter, avec leur enfant, pour apprendre comment fabriquer ce mets délicat. Sur la table étaient étalés miettes de thon et de crabe, concombres, avocats, surimi, oignons frits, fromage Philadelphia ou autres grains de sésame : à chacun de choisir sa garniture, à étaler sur le riz gluant au préalable soigneusement écrasé sur la feuille d'algue. Ensuite, la difficulté principale réside dans l'étape du roulage, bien serré mais pas trop, que rien ne dépasse, avant de faire du boudin ainsi obtenu de petites tranches parées pour la dégustation. Pas si compliqué, finalement, quand on dispose des fameuses nattes à l'intérieur desquelles rouler. « Franchement, je suis fière de moi », a assumé une maman, sortant son téléphone pour immortaliser les sushi qu'elle venait de confectionner.

Chacun est reparti avec le fruit de son travail durant cet atelier culinaire, afin de le goûter à la maison, à l'heure du déjeuner. « Vous nous direz si c'était bon, lorsque vous reviendrez cette après-midi », a lancé Valérie, qui co-animait l'atelier avec Mariem et Christelle. « Moi, je n'en avais jamais mangés, nous a confié une autre maman. Si ça nous plaît, j'en referai peut-être à la maison. »