Certaines zones de la Ville sont particulièrement concernées par l’incivisme de certains conducteurs qui n’hésitent pas à mettre en danger la vie d’autrui et provoquer d’importantes gênes dans la circulation, en se garant en double file ou sur les trottoirs. Soucieuse de préserver le mieux-vivre ensemble, la Ville met en place à partir du 16 avril 2018, la vidéo-verbalisation sur deux zones : l’avenue Camille Pelletan, au niveau des commerces, et l’avenue René Cassin.

Ces zones sont facilement identifiables, grâce à des panneaux, conformes à la réglementation en cours, indiquant qu’elles sont sous vidéo-verbalisation. Elles ont dernièrement été réaménagées afin de disposer d’aires réservées aux opérations de manutention, en fonction de 6h à 19h sauf les dimanches et jours fériés. En d’autres termes, ces aires permettent un stationnement temporaire pour un professionnel effectuant une livraison ou un habitant ayant besoin de charger ou décharger du matériel. En dehors des horaires précités, ces aires servent de zone de stationnement à longue durée.

A partir du 16 avril, 24h / 24 et 7jours/7, tout conducteur qui ne respectera pas les règles de stationnement sera verbalisé sans qu’un équipage ait besoin de se déplacer pour relever l’infraction. Toute la procédure se fera depuis le central vidéo de la police municipale : l’opérateur vidéo repèrera l’infraction, en informera un agent assermenté qui relèvera le numéro d’immatriculation du véhicule incriminé et établira un procès-verbal électronique (lire ci-contre).

« Notre objectif n’est pas de faire de la répression, souligne René Raimondi, le maire de Fos-sur-Mer. Nous travaillons sur le thème de la prévention et de la dissuasion. Chacun sait à quoi il s’expose s’il ne respecte pas les règles de stationnement, au risque de provoquer des accidents… Je me félicite d’ailleurs des résultats dissuasifs de la simple installation des panneaux au 1er mars : de nombreux automobilistes sont déjà plus respectueux des aires aménagées, et la circulation est nettement améliorée sur ces points sensibles. Gageons que nos concitoyens sauront être sensibles aux mesures que nous mettons en place pour le bien de tous ». Deux autres zones seront prochainement soumises à la vidéo-verbalisation : le secteur de jonction entre les avenues Jean-Jaurès et Camille Pelletan, ainsi que le secteur de la Jonquière aux abords du collège.

 

Le procès-verbal électronique - Mode d’emploi

1 – Depuis le central vidéo de la police municipale, 24h / 24 et 7 jours / 7, un opérateur repèrera les infractions liées au stationnement gênant : Grâce aux moyens techniques des caméras de vidéo-surveillance déjà installées, l’immatriculation du véhicule sera relevée, permettant d’identifier son propriétaire.

2 – Le chef de poste, assermenté, relèvera et validera l’infraction via le procès-verbal électronique (PVE), qui sera transmis au Centre national de traitement de Rennes.

3 – Le procès-verbal sera édité par le Centre national de traitement de Rennes et envoyé au titulaire de la carte grise du véhicule en infraction.

Ce que vous risquez si vous occasionnez un stationnement gênant sur :

-          le passage piéton : 135 € ;

-          les trottoirs : 135€ ;

-          la voie de circulation : 35€ ;

-          les aires de manutention en dehors des horaires autorisés : 35€.