Dans le cadre de la mise à jour du Plan communal de sauvegarde (PCS), les risques majeurs sont plus que jamais l’affaire des élus et des agents de la ville de Fos-sur-Mer, ainsi que des membres de la Réserve communale de sécurité civile.
Ainsi, le mardi 8 mars 2016, un exercice inopiné a été organisé par le  service risques majeurs de la commune de Fos-sur-Mer, afin de tester la nouvelle configuration du PCS et de mettre en place, si besoin, des actions amélioratives.

exercice opt


Un inspecteur de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (Dreal), en collaboration avec le Service départemental d’incendie et de secours 13 (Sdis 13), a préparé le scénario d’un accident industriel s’aggravant au fil des heures, mettant en cause une installation Seveso de la commune de Fos et nécessitant rapidement l’évacuation d’une partie de la population de la ville.
La Dreal et le Sdis ont assuré leur mission d’observateur du côté de l’industriel. Le service interministériel régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense et de Protection Civile (SIRACEDPC), le Centre d’information pour la prévention des risques majeurs (Cypres) et le Sdis 13 ont observé la gestion de la crise par les services municipaux placés sous la direction du maire René Raimondi, le Directeur des opérations de secours.
Tout au long de la matinée, industriel et mairie ont « joué » le scénario de la Dreal, chaque partie faisant « comme si cela était vrai ». Cette mise en situation a permis de mesurer le temps de réception de l'alerte et de mobilisation de la cellule de crise jusqu'à la phase opérationnelle de l'évacuation. Grâce à l’implication de tous les acteurs, à la réactivité et la mobilisation des agents, il a été possible d’aller beaucoup plus loin que prévu, en « jouant » l'évacuation d'un secteur d'habitation exposé, une des étapes du plan d’évacuation prévu dans le Plan communal de sauvegarde.
Au cours du débriefing réunissant les différents services observateurs, les représentants de l’exploitant et les membres de la cellule de crise, René Raimondi a souligné « la réactivité des services de la Commune, leur implication et leur engagement dans cet exercice. Celui-ci a permis de tester en réel certaines procédures et de mettre à jour les points à améliorer. » Les observateurs du SIRACEDPC, du Cypres et du Sdis 13 se sont associés pour « féliciter le maire et ses services dans leur engagement dans la mise à jour du Plan communal de sauvegarde et la réalisation de cet exercice inopiné ».