La Maison des Arts, qui accueille plus de 750 pratiquants fosséens de danse, de musique ou de photographie, a été achevée en septembre 2019, au terme du chantier de 17 mois de la réhabilitation de l'ancienne ferme du Mazet, pour un coût global de 5,4 millions d'euros. Vieille de presque 200 ans, la bâtisse a fait l'objet d'une rénovation complète, afin de parfaitement l'intégrer dans son environnement et l'adapter aux pratiques artistiques. La préservation du patrimoine figurait également parmi les objectifs de l'opération, y compris l'aménagement paysager de l'esplanade, ainsi que la mise en valeur du caractère industriel de la ville, symbolisé par l'alliance de la pierre et de l'acier.

Dès le départ, le projet s'est voulu ancré dans le développement durable, avec par exemple la volonté d'utiliser des matériaux sains et à faible impact environnemental, tout en conservant au maximum les matériaux existants (les pierres d'origine de la ferme, les charpentes en bois quand elles ont pu être restaurées...). La gestion des déchets a été exemplaire durant tout le chantier et le bâtiment a été conçu pour être économe en énergie, avec des performances thermiques et acoustiques optimales.

Bâtiments durables méditerranéens (BDM) est un référentiel de qualité environnementale français, créé en 2008, qui a pour objectif d'évaluer les projets de construction et de réhabilitation des bâtiments dans une démarche d'amélioration continue. Les projets sont évalués devant une commission interprofessionnelle lors de trois étapes : conception, réalisation des travaux et fonctionnement avec les usagers. Celle-ci s'est réunie pour étudier la Maison des Arts et lui a attribué une double médaille d'argent : pour la phase conception, avec 64 points, et pour la phase réalisation, avec 71 points. « Pour l'or, il aurait juste fallu que nous disposions des panneaux photovoltaïques sur la toiture, ce qui aurait défiguré le bâtiment », explique Éric Taboni, directeur des Études et Travaux de la Ville. La commission BDM va maintenant suivre l'évolution de la structure afin d'attribuer, d'ici un an, une nouvelle médaille concernant son usage.

En attendant, cette prestigieuse double médaille d'argent - il est rare qu'elle soit obtenue pour une réhabilitation aussi lourde - vient ainsi récompenser une opération en tous points remarquables.