Au pied de l’Hauture, près de la place du marché, juste à côté de la crèche des Canaillous, les travaux de la Maison de la Petite Enfance sont terminés. Le temps de finir l’aménagement des locaux et de mettre en place tout le matériel, et la nouvelle structure pourra ouvrir ses portes au public courant avril. Sur place tout a été pensé pour favoriser l’épanouissement des enfants, accueillir les parents dans d’excellentes conditions et permettre aux agents de  se réunir dans un espace fonctionnel et pratique. On imagine d’ailleurs très vite, en entrant  dans la Maison de la Petite Enfance, les rires  des enfants, profitant des séances d’éveil.
Une fois la porte passée, les tout-petits pourront déposer leurs affaires dans l’un des casiers avant de rejoindre les éducatrices et l’auxiliaire de puériculture dans l’un des espaces dédiés.  Aux côtés des salles d’éveil, dont la plus grande fait 80 m², on retrouve des sanitaires, une salle de change, un coin lecture, un atelier cuisine, un espace de motricité et un dortoir sans oublier les aires de jeux extérieures qui permettront aux enfants de s’épanouir en plein-air dès le retour des beaux jours. Prévu pour accueillir 30 enfants, le bâtiment permettra également aux assistantes maternelles de se retrouver pour rencontrer la direction, échanger et faire le point sur les projets en cours.

 

«Cela va changer notre quotidien »

Au Multi-accueil familial L'Îlot calins, une trentaine d’assistantes maternelles travaillent au sein de la direction de la Petite Enfance en accueillant un à trois enfants à leur domicile. Les journées sont ponctuées de moments passés à la maison et d'activités en groupe avec d’autres tout-petits et assistantes maternelles. Pour elles,  la Maison de la Petite Enfance représente une véritable plus-value et elles ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir bientôt bénéficier de ce nouvel espace de travail, à l’exemple de Valérie  Martin-Labedan qui explique : « La Maison de la Petite Enfance va faciliter notre travail. Avant, pour permettre aux enfants de profiter des activités, nous nous rendions dans différents lieux de la commune, comme par exemple au centre aéré, déjà occupé pendant les vacances scolaires. Il fallait jongler avec les disponibilités des locaux. Désormais, nous avons un lieu dédié et cela va vraiment changer notre quotidien ».
À ses côtés, Hélène Soler, précise : « Ce nouvel espace va permettre de mettre en valeur notre travail, de le rendre plus visible et plus concret auprès des parents, avec un accueil à domicile et des activités à la Maison de la Petite Enfance ». L’ouverture de cette structure est également synonyme d’un meilleur cadre de travail pour les agents qui encadrent les ateliers, à l’exemple d’Anne-Marie Faraco, auxiliaire de puériculture : « Nous aurons tout le matériel sur place, de l’espace pour travailler et ainsi multiplier les activités, en créer de nouvelles. C’est très important pour permettre aux enfants d’être le plus souvent ensemble et ainsi faciliter leur socialisation ». Sandrine Peger, Educatrice de Jeunes Enfants conclut :  « Tout a été fait pour favoriser le confort des tout-petits et du personnel. Ce sera un lieu vraiment agréable à vivre. Notre objectif est que les assistantes maternelles et les familles se sentent bien ».

 

Un meilleur service à la population

La construction de la Maison de la Petite Enfance répond également à la volonté de la Ville de Fos-sur-Mer de poursuivre son engagement pour proposer un très haut niveau de service public. En complément de l’accueil des tout-petits, assistantes maternelles, éducatrices et auxiliaires de puériculture, ce nouveau site va également abriter les bureaux administratifs de la direction de la Petite Enfance ainsi qu’un Point d’accueil et d’information, véritable lieu d’échanges avec les familles. Ce dernier permettra d’accompagner les parents dans le choix du mode de garde le plus approprié, d’enregistrer les demandes de préinscription ou encore de régler les factures. Pierre Feydie, directeur de la Petite Enfance ajoute : « Au-delà de l’ouverture de cette nouvelle structure, la volonté de la collectivité est toujours de renforcer notre logique de service public à vocation sociale avec des places pour des formes d’accueil facilitant la réinsertion des familles pour aider les personnes en situation de pauvreté, sans oublier des places d’urgence ». Pierre Feydie conclut : « Avec cet investissement important dans le secteur de la Petite Enfance, la Ville offre un cadre de travail et d’épanouissement qui nous ouvre de belles perspectives d’avenir pour garantir un accueil de qualité et développer de nouveaux projets, l’objectif étant de faire vivre pleinement ce bel outil. Nous avons vraiment hâte d’y être ! »