Parce que cette situation de confinement aggrave les situations de certaines familles, les institutions restent mobilisées, avec un seul mot d'ordre : "Il est déconseillé de sortir. Il n'est pas interdit de fuir".

Un zoom sur les ressources toujours disponibles pendant cette crise sanitaire:

  • Un tchat qui permet un échange individualisé avec un policier ou un gendarme spécialement formé, sur le Portail de signalement des violences sexuelles et sexistes, accessible 24h/24 et 7 jours/7. Ce dispositif permet aux victimes de communiquer "en silence", sans qu'un tiers l'entende.
  • SOS Femmes 13 poursuit ses missions d'accueil téléphonique et d'hébergement des femmes et des enfants victimes de violences conjugales et sexuelles.
    Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 10h à 16h au 04 91 24 61 50
  • - L' APERS continue l'ensemble de ses activités par téléphone, Skype ou WhatsApp
    Prise en charge des victimes de violences conjugales ou intra familiales avec entretien (déchocage, suivi psychologique gratuit et confidentiel), accompagnement dans la procédure judiciaire.
    Téléphone : 04 42 52 29 00 de 9h à 16h et par mail : sav@apers13.com
  • Le CIDFF Pays d'Arles continue à accompagner les victimes de violences par téléphone avec :
    *un accueil téléphonique les matins de 9h à 12h au 04 90 93 47 76
    *des rendez-vous avec les juristes toute la semaine ;
    *des entretiens avec la psychologue par téléphone aussi.
    Pour les personnes qui ne pourraient pas téléphoner, les juristes peuvent aussi répondre à des questions via messenger sur leur page Facebook Cidff Arles .