Des éco-pièges contre les chenilles processionnaires ont été installés par les services municipaux, sur de nombreux pins du domaine public, notamment ceux qui bordent les aires de jeux. 

 

Rappelons-le, les chenilles processionnaires possèdent des poils urticants microscopiques en forme d'harpon qui provoquent des réactions cutanées importantes, boutons, démangeaisons, lésions oculaires et respiratoires. Face à leur prolifération dans les pins, il est nécessaire de lutter contre leur propagation. La Ville le fait sur les sujets appartenant au domaine public ; les particuliers sont invités à le faire sur leur propriété, afin que cette lutte conjointe soit efficace.

 

Au printemps, les chenilles quittent l'arbre en procession pour aller s'enfouir dans le sol à quelques centimètres sous terre (5 à 20 cm) dans un endroit bien ensoleillé, pour se transformer en chrysalide. C’est un peu avant que doit être installé l’éco-piège. Ce dispositif placé autour du tronc des pins, va permettre de capturer les chenilles processionnaires lorsqu’elles descendent de l’arbre pour aller s’enterrer.  Les particuliers peuvent sans aucun problème acquérir ces pièges.