Le saviez-vous ? André-Pierre Gignac est né à une portée de flèches de l'actuel emplacement du stade Parsemain et a marqué ses premiers buts, à l'âge de cinq ans et demi, sous le maillot jaune et noir de l'Étoile sportive fosséenne. Il est ensuite passé par Martigues, puis Lorient, Toulouse - meilleur buteur du championnat de France 2008-2009 avec 24 buts - et enfin Marseille. Sous le maillot ciel et blanc, il inscrit 59 buts et s'est affirmé comme l'inamovible goleador de l'OM, meilleur buteur du club de 2012 à 2015. Avant de partir évoluer au Mexique, il a totalisé 102 buts marqués en Ligue 1 française. International, il compte 36 sélections en équipe de France (7 buts).

Parmi les garçonnets de l'ES Fos réunis hier en fin d'après-midi au stade de l'allée des Pins, qui ne rêve d'un tel destin de légende ? Voilà les deux clubs officiellement liés, le grand OM, porte-drapeau de toute une région, et le petit poucet fosséen, club familial regroupant (tout de même) 450 licenciés, 36 équipes et une trentaine d'éducateurs diplômés. La convention de partenariat s'inscrit dans le cadre du projet Next generation champion, dont le cœur est la formation. Outre ce volet, avec une aide du staff technique professionnel de l'OM apportée aux éducateurs de l'ES Fos, la convention prévoit des visites au centre de formation de la Commanderie, des entraînements avec les pros, la présence d'une équipe de l'OM au tournoi international de l'ES Fos, ainsi qu'une dotation en équipement.

« Ce mercredi 7 juin 2017 est un très grand jour, a déclaré le président de l'ES Fos, Pascal Goncalves. Ce partenariat entre les deux clubs est un honneur et une fierté pour nous, Fosséens. Dans le cœur de tous les footballeurs fosséens, l'Olympique de Marseille est l'ambassadeur du football et tous ces licenciés ne rêvent que d'une chose : rejoindre cette belle entité mondialement reconnue. » Son homologue de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, a quant à lui affirmé : « Nous voulons mettre la formation au cœur de notre stratégie et nous nouons des partenariats avec les clubs que nous jugeons les plus réputés ». Avant de promettre aux enfants une invitation au stade vélodrome, sous l'ovation des minots fosséens !