Légumes, volailles, viandes, fromages, œufs, pain… C’est tout cela que vous propose depuis un an à Fos-sur-Mer l’Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) Le jardin des saveurs, exclusivement dédiée à une production bio. En adhérant à une Amap, vous commandez et payez d’avance un panier que vous venez chercher chaque semaine, fourni par l’association. Au Jardin des saveurs, les prix oscillent entre 11,60 € le petit panier de légumes, pour une à deux personnes (de 3 à 5 kg), et 19 € le grand (de 5 à 7 kg), pour une famille de trois ou quatre membres. Les distributions se déroulent tous les vendredis, de 18h à 19h15, à la Maison de la mer.

Vendredi 15 septembre, au terme de la distribution, les « Amapiens » se sont retrouvés autour d'un buffet - bio, bien sûr ! - pour fêter les 1 an de l'association fosséenne. Sophie y a adhéré dès l'ouverture : Le jardin des saveurs est un essaimage de l'Amap d'Istres; habitant Fos, elle s'y est naturellement inscrite. « J'avais du mal à trouver des légumes français, des produits sains, sans pesticides, explique-t-elle. L'Amap permet de faire travailler des agriculteurs locaux. Qu'elle continue encore longtemps ! »

Célia aussi a adhéré dès la création, étant également une ancienne membre de l'Amap istréenne. « Je voulais savoir ce que je mets dans mon assiette et manger des produits de qualité et de saison, confie-t-elle. Avant, j'allais au marché et l'Amap me coûte moins cher, pour des produits de meilleure qualité. » Son engagement auprès de l'association l'a même conduite à en devenir la secrétaire, son mari en étant président : « Ça nous a semblé naturel, quand les anciens membres du bureau sont partis - ils ont déménagé -, nous n'avons pas hésité. Être “amapien”, c'est faire la démarche de consommer différemment. On prend ce qu'on nous donne; il y a des légumes qu'on n'aurait pas forcément achetés, comme les topinambours par exemple, ou les nombreuses variétés de choux. Ça permet de cuisiner des produits auxquels on n'est pas habitué. On cherche des recettes, on demande conseil aux producteurs... Et on se donne aussi des recettes entre nous, c'est très convivial, tout le monde donne un coup de main... C'est une vraie culture. »

Sarah, pour sa part, vient pour la première fois : « J'ai entendu dans les informations les marges que prend la grande distribution sur les produits bio, et ensuite le reportage parlait du système des Amap. Alors j'ai cherché sur Internet et j'ai vu qu'il y en avait une à Fos; je me suis dit : “C'est génial !” Ça fait longtemps que je cherchais quelque chose comme ça. »

À l'heure des scandales alimentaires et de l'agriculture productiviste utilisant des doses massives de pesticides, les Amap représentent une alternative qui séduit de plus en plus. Manger sainement en s’approvisionnant en circuit court : Le jardin des saveurs compte 53 familles qui ont adhéré au concept.

Renseignements : 06 35 54 01 77
http://amaplejardindessaveurs.e-monsite.com/