Le Coin plumes est un lieu d'accueil enfants parents, organisé tous les vendredis matin à la Maison de quartier du Mazet, en partenariat entre le Centre social fosséen et la direction de la Petite Enfance de la Ville, et avec l'agrément de la Caisse d'allocations familiales (Caf).

Lieu de détente, d'échanges et de rencontres autour de jeux favorisant l'éveil et l'autonomie des tout-petits, il est ouvert de 9h30 à 11h30 mais chacun y passe quand il veut et y reste le temps qu'il souhaite. Une équipe composée d'animateurs et d'une éducatrice de jeunes enfants est présente pour assurer l'accueil, et une collation est servie pour les petits comme les grands.

« Nous travaillons beaucoup sur la séparation entre l'enfant et ses parents, sur la socialisation et l'éveil », explique Christine Braly, éducatrice de jeunes enfants. « Il y existe une grande mixité sociale, culturelle et générationnelle, puisque des grands-parents y viennent, complète Stéphanie Dritzas, adjointe au directeur du Centre social fosséen. On trouve des familles monoparentales, des familles recomposées... Pour certains enfants, ça s'est mal passé à la crèche et la possibilité d'être accueilli en présence des parents est dans ce cas un atout. Et certains parents sont en situation d'isolement : le Coin plumes leur permet de sortir de chez eux. » « Les parents sont ici chez eux », conclut Christine Braly.

Effectivement, nous y avons rencontré des parents ravis ! Ahlam, maman âgée de 30 ans, était déjà venue trois ou quatre fois, avec sa princesse Inaya, 13 mois : « C'est convivial, les enfants s'amusent et ça permet de les sociabiliser, qu'ils rencontrent d'autres enfants et d'autres adultes. Les espaces de jeux sont bien aménagés. On y va d'abord pour les enfants, mais pour nous, ça nous permet aussi de rencontrer d'autres mamans, de partager et d'échanger. »

Les rencontres, le partage et l'échange sont aussi mis en avant par Sarah, 26 ans, qui vient pour la première fois : « C'est ma voisine qui m'en a parlé, confie-t-elle. Comme ma fille de 9 mois, Perle, n'est pas en crèche, ça lui permet de commencer sa sociabilisation. Et c'est très bien qu'il n'y ait pas de contraintes d'horaires : avec les bébés, on n'est pas toujours à l'heure ! »

Élodie et Stéphane, 24 et 26 ans, sont venus en couple, avec leur petite Éléna, 5 mois : « C'est très bien, approuvent-ils. Ça nous permet de voir des gens, ça fait sa sortie à notre fille et le personnel est très gentil. »

Chaque vendredi, entre 8 et 9 familles en moyenne viennent ainsi passer un moment à la Maison de quartier : l'accueil enfants parents pour les tout-petits au Coin plumes, l'essayer, c'est l'adopter !