Il est revenu à la doyenne du conseil municipal, Jeanine Prost, de superviser l’élection du nouveau maire de Fos-sur-mer, lors de la séance de ce mardi 11 décembre 2018.

Le 30 novembre dernier en effet, Réné Raimondi, maire depuis 14 ans et engagé dans l’exécutif de la ville depuis 23 ans, présentait sa démission : « C’est un choix intime et personnel qui a motivé ma décision », a-t-il rappelé avec émotion au moment de la passation, soulignant que « si l’Humanité est ce qu’elle est, c’est parce qu’il y a transmission » et exprimant une fois de plus son entière confiance en celui qui a été son premier adjoint depuis 2014, Jean Hetsch. L’engagement politique et la droiture morale de René Raimondi ont été reconnus par ses opposants. Jean Fayolle a souhaité profiter de « ce moment de communion républicaine, pour rendre hommage à l’engagement politique de René Raimondi ». Jacky Chevalier est allé dans le même sens. Quant à Philippe Maurizot, il a salué « la forme toujours respectueuse et loyale » des affrontements politiques.

Une fois que René Raimondi lui-même, a passé l’écharpe tricolore autour du cou de Jean Hetsch, le nouveau maire a remercié intensément celui dont il a été le premier adjoint :

« J’isolerai 3 aspects mais en réalité il en faudrait des centaines pour en dire un peu plus sur les différentes facettes de l’homme et sur la qualité de son action. Osons quand même cette synthèse en trois points :

-          Merci René Raimondi d’avoir transformé, modernisé, embelli la ville. Celle-ci a été métamorphosée sans perdre son âme de village provençal entre Crau et Camargue. Ton travail quotidien au service des Fosséens a écrit en 23 années de mandat dont 14 de Maire une histoire intime de dévouement et d’intimité avec chaque habitant.

-          Merci René Raimondi de me faire confiance pour prendre en main les destinées de la ville, d’avoir préparé cette succession de sorte à ce que la continuité politique et la continuité administrative soient assurées. Tu as écrit dans ta lettre aux Fosséens que nul n’est propriétaire de son mandat et que le pouvoir n’est jamais que le pouvoir d’être utile. Cette éthique nous rapproche et je m’inscrirai également dans cette pensée.

-          Merci René Raimondi de continuer à accompagner l'équipe, de rester parmi nous pour transmettre ton expérience et enrichir nos réflexions. La transmission est ce qui manque trop souvent aux politiques dont l’orgueil voile le jugement et dont l’humilité disparaît avec l’exercice des responsabilités. Tu n’as pas changé par ou pour le pouvoir : ceci aussi tu l’as dit et je serai comme toi. Merci René ! »

Jean Hetsch est ensuite revenu sur son parcours politique au sein de la ville de Fos-sur-Mer, une ville dont il a « épousé le destin » depuis trois décennies :

« Depuis plus de 30 ans je me suis mis au service de la ville de Fos sur Mer, j’ai épousé son destin comme une passion dévorante peut entrer en soi. Passion de la chose publique, passion du bien commun, passion aussi pour une ville et des habitants à nuls autres pareils. Territoire arraisonné par l’industrie, territoire résilient qui a su se construire un destin autour de la ZIP tout en demeurant profondément attaché à son histoire, à ses traditions, à son écrin de vie. J’ai d’abord oeuvré au Centre Culturel comme Trésorier puis comme Président, rencontrant déjà là des talents, des énergies, des solidarités. Je salue d’ailleurs tous ceux qui ont partagé cette aventure.

Comme élu ensuite j’ai poursuivi mon action dans le domaine culturel, convaincu que tant de choses se passent et ce gagnent sur ce terrain. La culture n’est pas hors la vie, dans un microcosme, elle est la vie-même, elle est partout : dans le quotidien, dans l’art de vivre, dans le sport, dans nos traditions, dans notre jeunesse.

Depuis 4 ans je me consacre au Logement et aux Affaires Sociales, c’est par là d’ailleurs que René Raimondi a commencé. Cette délégation m’a permis d’être en prise directe avec ceux qui en ont le plus besoin, quitte à souffrir avec eux et à être parfois frustré de ne pas pouvoir faire plus, faire mieux. En tout cas je l’ai fait avec le cœur et en mobilisant tous les possibles. Cette prise directe avec le réel est sûrement ce qui manque à de trop nombreux politiques dont la déconnexion est au cœur des phénomènes qui hantent l’actualité depuis un mois. L'investissement pour sa ville et l'envie de travailler pour le bien commun ne se mesurent pas à l'aune de la généalogie mais à celle de l'engagement de chacun, de sa ligne de conduite. Une vie se construit, ce sont nos actes et nos valeurs qui nous fondent. L’ADN politique de notre équipe a toujours été l’action, le courage et j’entends bien qu’il en soit toujours ainsi ».

Le nouveau maire a réaffirmé maintenir le cap de la liste Fos d’Abord, pour laquelle les Fosséens ont largement voté en 2014 : «J’irai au bout des engagements de l’équipe municipale, fort de l’excellent bilan que nous pouvons dresser de notre action et de l’avancement des projets qui seront tous menés à bien dans les temps de ce mandat.  Toutes les mesures dont nous pouvons être si fiers en matière de progrès social seront toujours au coeur de notre projet : les chéquiers de fin d’année, le pass restauration, le pass énergie... Celles-ci vont dans le sens de l'amélioration du pouvoir d'achat et de cette aide au quotidien qui semble plus que jamais nécessaire ».

 

9 adjoints aux côtés de Jean Hetsch

Le code général des collectivités prévoit que, lorsqu’il y a lieu, pour quelque cause que ce soit, à une nouvelle élection du maire, il est procédé à une nouvelle élection des adjoints. Ces derniers resteront au nombre de 9, comme l’autorise la loi.

Ont été désignés, suite à une élection à bulletins secrets :

-          Philippe Pomar, premier adjoint ;

-          Philippe Troussier, deuxième adjoint ;

-          Anne-Caroline Walter-Cipréo, troisième adjointe ;

-          Monique Potin, quatrième adjointe ;

-          Simone Aloy, cinquième adjointe ;

-          Bernard Ducognon, sixième adjoint ;

-          Mariama Kouloubaly-Abello, septième adjointe ;

-          Christian Pantoustier, huitième adjoint ;

-          René Raimondi, neuvième adjoint.

En conclusion de son discours d’investiture, Jean Hetsch a donné le ton de l’année à venir : « Il reste à peine plus d'une année avant le prochain rendez-vous des urnes donc pas un instant à perdre ! L'équipe Fos d'Abord est pleinement mobilisée dans le travail engagé au service de tous. Je suis heureux de prolonger sa dynamique et d’être le garant pour tous les Fosséens d’un projet résolument humain, ambitieux et positif. Je vous remercie pour votre confiance et vive Fos ! »

 

Télécharger le discours complet prononcé par Jean Hetsch, lors de son élection, le mardi 11 décembre 2018